Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par marc gébelin

19 commentaires postés

16/12/2017 - Dans le Texte - La société autophage

L'ensemble est un peu flou... de plus, les deux énergumènes se montent dessus, s'interrompent réciproquement, car chacun tient à son idée... donc, pour une fois, Judith veut couper la tête du roi... et le roi est un teigneux qui ne se laisse pas monter dessus. Idéalement, il faudrait calmement que chacun expose son point de vue sans être interrompu... chose apparemment impossible pour notre journaliste qui semble vouloir en remontrer à celui supposé savoir puisqu'il a écrit un LIVRE!... Pensez-donc, quand on écrit, c'est qu'on en sait des choses! Alors qu'écrire n'est qu'une étape de notre ignorance. Idéalement, il faudrait d'abord avoir lu le livre pour tirer profit de ce débat... Bref, je suis un peu négatif mais qui aime bien châtie bien. Cela doit bien se trouver qu'un individu se montre savant parce que justement, les questions qui lui sont posées l'oblige à l'être...Peut-être faudrait-il trouver le spécialiste capable d'exposer (peut-être en deux séances voire en trois), un thème difficile... Par exemple faire un débat sur "le fétichisme de la marchandise". On croit savoir ce que ça veut dire. Je n'en suis pas si sûr. Enfin, merci quand même à tous les deux.

posté le 17/12/2017 à 19h49

18/11/2017 - Dans le Texte - Philosophie de la violence

Pardon pour la "brosse à reluire" mais Judith Bernard est bien meilleure que madame Dorlin qui gémit comme gémissent certaines balanceuses de porcs... Juste un truc, le service d'ordre. Il serait devenu une sorte de police contre les manifestants, aurait pour but plus de contrôler les manifestants, et pas les défendre contre les violences policières. C'est pas faux mais madame Dorlin ignore-t-elle que dans la police on forme aussi des provocateurs et des casseurs grâce auxquels, ensuite, les journalistes aux ordres feront pleurer le bon bourgeois (ou pas le bourgeois) qui s'alarme que des magasins, des vitrines, des façades, ont été saccagés (oui, le masculin l'emporte sur le féminin dans ma phrase! le contraire aurait prouvé quoi chère madame la philosophe?). Bref, Judith a fait ce qu'elle pouvait pour "recentrer" non pas le débat mais les a-priori de la dame gémissante... On la remercie de tout cœur.

posté le 18/11/2017 à 18h11

04/11/2017 - Aux Ressources - L'école du peuple

A côté d'êtres comme cette dame qui par sa patience, son savoir et son calme à expliquer à la fois le naufrage et la résurrection prochaine d'une véritable école humaine, on aimerait avoir un centre de formation pour tireurs d'élite (la guillotine étant démodée)qui, le moment venu, se chargeraient de tous les crétins, les pervers et les salauds qui détruisent nos enfants et notre société... et ne me dites pas qu'il n'y aura plus de grand soir, car la colère monte, la frustration grandit et un jour la haine se déchainera... Alors viendront des Chateaubriand qui trouvait, vers 1793, que des têtes au bout des pique c'était laid. Victor Hugo, fort heureusement, presque au même moment, nous expliquait lui, dans certains de ses livres, que la misère du peuple était immense et qu'autrefois les seigneurs pendaient les manants pour un lapin pris au collet sur leurs terres. Les seigneurs modernes, on les a au gouvernement actuel comme on les avait dans le précédent et le précédent du précédent. Eux, ce ne sont pas les manants qu'ils pendent (ils détestent et condamnent la violence avec des phrases ronflantes et des mines outrées), ce sont nos enfants qu'ils condamnent à être damnés et qui un jour, trouveront une nouvelle syrie où aller s'exercer, un maroc où aller chercher de la drogue pour continuer le grand œuvre qui s'édifie discrètement dans les "quartiers" là où vivent les quarts, les quarterons, les quart-mondistes, les quarts d'êtres humains, les benonim, les fils de ma douleur.
Que cette grande dame soit remerciée et qu'elle, ou ses pareilles soient invités plus souvent sur le site afin que des vrais courages naissent et bousculent les incultes et les châtrés qui nous gouvernent.

posté le 05/11/2017 à 00h13

23/09/2017 - Aux Sources - Place au débat

Si je dis que Manuel n'est pas à la hauteur, on va me dire que je suis méchant. Si je dis que c'est un blanc bec en philosophie, certains auditeurs informés approuveront. Ce pauvre Marcel Gauchet a usé sa salive rien que pour faire entrer dans la comprenette de Manuel ce qu'est un concept philosophique. J'admire sa patience et sa pédagogie... Et alors, l'islamisme et l'islamophobie Monsieur qu’en faites-vous? Et alors, la Manif pour tous Monsieur, tous ces cathos anti-homos! Et alors, le bobo Monsieur, vous avez quelque chose contre? Moi j'en suis un! Pourquoi ne vous insurgez pas comme moi, blanc bec de première classe, contre ces réactionnaires homophobes? etc. etc. etc...
Marcel a vraiment été gentil et patient. Moi j'aurais quitté le plateau ou bien avant j'aurais négocié une autre personne pour l'entrevue (suivez mon regard!)... Bon j'ai assez dit du mal! Mais je conseille à Manu de se mettre au ras des pâquerettes: revoir la définition du concept, de la dialectique, de la nature d'un jugement, bref qu'il apprenne la SUBTILITÉ avant de poursuivre des interview avec des penseurs professionnels...
Je ne connaissais guère Marcel, je vais le lire désormais. C'est la queue de cheval de Manuel qui m'y pousse inexorablement…

posté le 23/09/2017 à 21h09

23/09/2017 - Aux Sources - Place au débat

Si je dis que Manuel n'est pas à la hauteur, on va me dire que je suis méchant. Si je dis que c'est un blanc bec en philosophie, certains auditeurs informés approuveront. Ce pauvre Marcel Gauchet a usé sa salive rien que pour faire entrer dans la comprenette de Manuel ce qu'est un concept philosophique. J'admire sa patience et sa pédagogie... Et alors, l'islamisme et l'islamophobie Monsieur qu’en faites-vous? Et alors, la Manif pour tous Monsieur, tous ces cathos anti-homos! Et alors, le bobo Monsieur, vous avez quelque chose contre? Moi j'en suis un! Pourquoi ne vous insurgez pas comme moi, blanc bec de première classe, contre ces réactionnaires homophobes? etc. etc. etc...
Marcel a vraiment été gentil et patient. Moi j'aurais quitté le plateau ou bien avant j'aurais négocié une autre personne pour l'entrevue (suivez mon regard!)... Bon j'ai assez dit du mal! Mais je conseille à Manu de se mettre au ras des pâquerettes: revoir la définition du concept, de la dialectique, de la nature d'un jugement, bref qu'il apprenne la SUBTILITÉ avant de poursuivre des interview avec des penseurs professionnels...
Je ne connaissais guère Marcel, je vais le lire désormais. C'est la queue de cheval de Manuel qui m'y pousse inexorablement…

posté le 23/09/2017 à 20h51

08/07/2017 - Aux Sources - Les prédateurs au pouvoir

HELAS!...pour qu'un de ces lendemains chante un jour, il va falloir en couper des têtes... Hélas, je ne le verrai pas. Trois fois hélas.

posté le 10/07/2017 à 23h00

13/05/2017 - Aux Sources - La mécanique raciste

Un peu faiblard pour un prof de philo. L'exemple "tous des salauds" venu de femmes, et "toutes des salopes" venu des hommes, montre à quel point Pierrot est ignorant de la vraie vie. Mais c'est pas grave, le prochain intervenant sera meilleurs. Du moins on l'espère!

posté le 14/05/2017 à 16h31

11/02/2017 - Aux Sources - To vote or not to vote

Muy bien, bueno, ekzelent, perfect, mükemme... voici un homme qui a des idées comme un fusil mitrailleur à des cartouches dans son chargeur... C'est gentil, hein, il est pas bête Bueno, a une énergie considérable et des idées intéressantes... Maya est fidèle à elle-même... balbutier lui est seconde nature, commencer une phrase sans la finir jamais, son tempérament... C'est un peu fatiguant pour le téléspectateur qui aimerait bien voter pour élire les intervenants... Dans une entreprise qui voudrait fidéliser ses clients, elle serait changée de poste ou priée de chercher un autre travail mais... Hum, comme je hais la cruauté capitaliste qui jette les hommes comme des objets usagés, elle ne risque rien... Pourrait-elle toutefois faire un stage de perfectionnement payé par l'entreprise, où elle apprendrait à parler moins vite (comme ça elle retomberait sur ses jambes!), où elle saurait que quand on a devant soi un type qui veut parler encore plus vite que vous et qui en a le talent, eh bien, on le calme par son calme. Bref... je lance un appel au calme! Bueno, j'ai assez dit du mal de Maya que j'aime bien et du bien de Buéno ce fusil mitrailleur de la réforme qui m'a logé son chargeur dans la tête... Je vais me coucher...

posté le 12/02/2017 à 19h38

21/01/2017 - Dans le Texte - L'effondrement qui vient

en effet on n'évitera pas les catastrophes, c'est mathématique et... physique!... Comme on est dans l'impossibilité logique de s'y préparer sauf à accélérer leur déclenchement... c'est tout aussi mathématique et physique... il ne reste plus qu'à se serrer les coudes dès maintenant... Mais traduire ça sur le plan social ça sera pas facile à faire vu notre égoïsme naturel. Je propose un égoïsme charitable, une sorte de quadrature du cercle non pas mathématique mais humaine. Elle est parfaitement possible. Merci à monsieur Servigne d'avoir encore mieux éclairé nos lanternes.

posté le 28/01/2017 à 23h57

14/01/2017 - Aux Sources - Alterdémondialisation

J'aime beaucoup Maja. Serais-ce lui faire offense que de lui demander d'être plus concise dans ses questions, de ne pas "bégayer", je veux dire poinçonner sa parole de euh en surnombre, de sourires (voire de rires innocents) fort agréables au demeurant puisque mettant en valeur justement cette innocente fraîcheur, mais qui sont souvent hors-sujet.
Déjà que beaucoup d'invités ont du mal dans le temps imparti à nous communiquer la quintessence de leur travail, si en plus de leurs bégaiements à euh, il nous faut entendre ceux de Maja, c'est éprouvant et on arrête le film... Maja, des formations existent dans ce domaine! Parler, exposer sa pensée requiert une méthode, un entrainement. Je peux vous donner des cours free of charge of course...
Je suis conscient de mon ironie "dissolvante", de la sévérité de mon jugement mais je les maintiens tel quels. Tout être humain peut (et doit) s'améliorer.

posté le 14/01/2017 à 19h40

01/10/2016 - Spéciale - A gauche de la présidentielle

On est perplexe. On est sidéré. Lévy est tout contre Méluche à cause des morts en Méditerranée, Aghulon est contre tout en étant pour, tandis que notre modératrice, dieu-logos soit loué, essaye de les rendre un peu plus... logiques! Oh! Méluche estime que Poutine a raison de taper les fous de dieu en Syrie, mais pour Christophe c'est "une ligne rouge" (devinez à qui on pense?) Aurait-il préféré voir lesdits fous à Damas comme on les a vu et les voit encore à Tripoli? Pense-t-il que le gaz sarin à la Ghouta c'est le "boucher de Damas" alors que les amerlos du MIT ont démontré le contraire? On n'en finirait plus de ridiculiser les finasseries de ces deux amateurs.
Le "boats people" doivent être accueillis par "humanisme"? Depuis quand la politique est-elle humaniste? Et ces boats people c'est qui qui nous les envoie, le saint esprit ou la Cia? D’où sortent ces deux comiques qui écrivent des livres à la Fabrique (ô tolérance de l'éditeur qui doit être aussi un "ni-ni"? Ni Méluche, ni Marine, na!)... J'ai pas pu aller au bout... Deux intellos fatigués qui brouillent les cartes un peu plus. Le vrai problème que personne n'aborde, c'est: que fera Méluche de ses 15 ou 16%, quand Marine en fera 26?

Quant à savoir comment la gauche se "recomposera" après, c'est simple, elle se recomposera au cimetière et tous les tièdes qui auront réfléchi comme nos deux lascars iront prendre leur retraite au Maroc où le climat est doux, demandez à BHL...
On espère que dans la campagne "Hors série" produira autre chose que ces deux ramollis, sauf votre respect messieurs!

posté le 01/10/2016 à 22h23

09/04/2016 - Dans le Texte - Vers l'amour révolutionnaire

Un dialogue riche qui est allé s'approfondissant grâce aux questions claires et aux réponses qui l'étaient tout autant. Fin des louanges, passons aux critiques.
D’abord, je trouve que Soral a bon dos, sert de paillasson a tout le monde pour tenter, souvent vainement, de se montrer meilleur. Pour bien argumenter faut-il à toute force un repoussoir, authentique ou imaginaire? Je crois que les Indigènes et peut être Houria elle-même, devraient LIRE Soral au lieu de lire ou d’écouter ce qu’on raconte sur lui, avant de s'en servir comme paravent sur la question de l’emploi du mot "antisémitisme" qu'en bonne intellectuelle elle devrait récuser. Sur la question aussi des actes dit antisémites, un vaste chapitre devrait aussi être ouvert. Laisser par exemple un citoyen français aller faire son service militaire en Israël dans les territoires occupés pour y molester des Palestiniens est au bout du compte un acte anti-juif et, pour le coup "antisémite", au sens ancien, au sens de la dernière moitié du 19e siècle et de la première moitié du 20e. Ne pas dénoncer les collectes d’argent pour "Tsahal" l’armée "la plus morale du Moyen orient" qui massacre femmes et enfants Palestiniens de Gaza tous les deux ans, est un acte "antisémite".
On peut être anti-juif, anti-sioniste, anti-israélien, concepts qui se chevauchent, peuvent se recouper mais pas obligatoirement. Par contre, quand on dit "antisémite", quand on accuse d’antisémitisme, on brouille les cartes car le mot a une histoire lourde et ambiguë. N'oublions pas qu'il sert d'insulte à une bande de… bras cassés, de névrosés, de haineux, de fanatiques, qui, lorsqu'ils n'ont plus rien à dire, parce qu'ils n'ont plus d'argument, se mettent à vociférer: antisémite, antisémite, antisémite!... Peut-on espérer une réflexion à ce niveau de la part de Hors Série? Une soirée qui serait consacrée à établir "La pertinence des concepts historiques, philosophiques et politiques" de telle sorte que les intervenants du futur ne se prennent pas les pieds dans le tapis… volant ou de prière, de tous ceux qui gémissent, hurlent ou insultent? Un Badiou accepterait sans doute, ou un Ségré ou les deux en même temps ! Pour ça, en tant qu’abonné de Hors Série qui estime avoir des "droits", je demanderais que ce soit Judith Bernard en personne qui conduise le débat, car elle est passionnée, parfois trop, ça se sent mais, elle est rigoureuse. Ça éviterait que les échanges se perdent dans les marécages d'un langage volontairement ou involontairement imprécis.

posté le 10/04/2016 à 00h56

21/11/2015 - Aux Ressources - La réaction philosémite

Même si le forum n’est pas destiné à fournir un lien vers le conférencier, je pose ma question pourtant en ce sens.

D’abord le principe énoncé par monsieur Ségré à la fin est le mien: privilégier la contradiction à l’identité.
Ensuite, la sortie d’Egypte et son interprétation. Il y a au moins 2 interprétations dîtes-vous :
1. la construction nationale de l’état juif (la terre promise), vision « nationaliste » bien utile aujourd’hui,
2. le détachement d’un groupe ethnique d’une société dans laquelle il a jusqu’à présent vécu mais dont les valeurs, les coutumes, le rapport au divin dans leur évolution (polythéisme en route vers du mono?), ne permettent plus de satisfaire le besoin « d’émancipation » des Juifs (la notion de recherche de « liberté » ou « sortir de l’esclavage », me paraissant par trop anachronique 1350 ans environ av J.C). C’est pourquoi tous ces mots sont entre guillemets pour des raisons historiennes.

3. Une 3e interprétation serait peut-être d’expliquer pour quoi et en quoi le séjour des Juifs en Egypte avait sa raison d’être. Moïse a quand même été sauvé par la fille (ou la femme) de Pharaon et Madian n’était pas particulièrement propice à l’éclosion du « judaïsme ». D’en être parti, c’est bien, de savoir pourquoi il y est allé et qu’est-ce qu’il y a fait, qu’est-ce qu’il y a acquis serait meilleur. Le thème de l’esclavage des Juifs en Égypte par des esclavagistes « adorateurs de divinités absurdes » (soi disant polythéisme) me parait un peu court.

De la même façon que l’exil à Babylone n’a pas eu que des aspects négatifs, bien au contraire, le séjour en Égypte est à considérer dans la même optique. Que répond le talmudiste ?

posté le 21/11/2015 à 21h45

03/10/2015 - Aux Sources - Le culte des droits de l'homme

yG dit : « Elle fait reposer la charge de ce problème, la responsabilité sur « nous », avant tout, dédouanant automatiquement au passage, qu’elle le veuille ou non, les dits obscurantistes islamiques ».
Loin de moi l’idée qu’il faudrait accepter les « dits obscurantistes islamistes », encore faudrait-il en citer quelques uns pour qu’on sache de quoi on parle. Ensuite, il faudrait aussi montrer qu’ils tentent de s’appliquer en France lesdits « dits », sont proposés par des Français Musulmans se reconnaissant publiquement comme tels, et désireux de les voir sinon respectés, du moins reconnus par la population qui n’est pas musulmane. Est-ce le cas ? Voit-on, entend-on publiquement, dans la presse les radios et les télés publiques des musulmans proposants à l’approbation des Français des dits obscurantistes islamistes du genre « la femme est inférieure », « la circoncision indispensable », « la charia source de paix » ou « longue vie à la lapidation » ? Si c’est le cas, qu’on m’indique les sources et les dates.
Si ces dits ne sont pas proposés par des autorités publiques ou para-publiques comme le CFCM, par des organes de presse, des institutions légalement reconnues mais par des personnes privées, elles ont, précisément en tant que personnes privées, le droit de dire ces « dits », ça s’appelle la liberté d’expression et elle s’applique pas seulement à Charlie mais aussi aux personnes de confessions musulmanes, y compris si ces dits, en tant qu’ils proviennent du Coran par exemple, sont en contradiction avec d’autres dits provenant de la Bible ou d’autres livres « sacrés » y compris les livres sacrés laïques lorsqu’ils sont devenus « laïcards ». Voir sur You Tube les vidéos de notre ancien ministre de l’éducation nationale (juif, franc maçon, socialiste, etc… mais ce n’est ni une insulte ni une désapprobation je m’empresse de l’ajouter pour ne pas tomber sous le coup de la loi… laïque) sur le thème de la laïcité, est édifiant : il se prend pour le Papa de la Nation et estime que les autres papas sont des inaptes, voire des ineptes. Fait-il cela au nom de la thora juive ou franc-maçonne? au nom de son doctorat de philosophie athée? Je n’en sais rien mais l’écouter (en tant que papa bête et méchant cela va sans dire) me révulse.
Que les familles soient les fourmilières étouffantes où se nouent les névroses diverses, qui le niera ? Est-ce pour autant acceptable que l’état se croit autorisé à nous imposer les siennes de névroses, sous le sceau par exemple de la « scientificité » qu’elle s’applique à l’histoire, à la religion ou à que sais-je d’autre ? La science a-t-elle prouvé que l’homme s’est créé tout seul en « descendant » sans précaution du singe? Certains le croient, d’autres non et appartiennent à des horizons très divers, ne sont ni des fanatiques de la « science », ni des fanatiques de la « religion ». Ils sont tout simplement des gens instruits (très souvent par l’école publique) qui se posent des questions et ont l’honnêteté de dire que finalement, ils ne savent pas grand-chose. Ce que disait le philosophe il y a déjà 2500 ans.
Valentine Zuber a fait ce qu’elle a pu avec une Maja, pour le coup très documentée et tellement bavarde, qu’on penserait presque que c’est elle qui a écrit le livre! Mais laissons les taquineries de côté sans pour autant regretter que madame Zuber n’ait pu à aucun moment développer avec les nuances indispensables, sa pensée relative au culte des droits de l’homme qui est, comme le titre le dit effectivement, un Culte pour les nouveaux religionnaires, qui, en en ayant perdu une de religion, en recherche désespérément une autre. Moi qui ne suis pas forcément anti-culte ni in-culte, ni a-culte, je sais déjà depuis bien longtemps que la bête humaine, si elle ne veut pas le rester (le fameux singe de tout à l’heure), a précisément besoin de culte. A tout prendre je préfère le biblique, plus riche, plus poétique, plus étonnant que le culte LGBT mis en place par notre Peillon national, soutenu par notre belle Kacem si laïque et promis à un bel avenir puisque l’hétérosexualité est sans doute une névrose qui consiste à garder l’enfant dans l’eau plus très propre du bain familial, n’en déplaise à yG…

posté le 04/10/2015 à 13h17

19/09/2015 - Dans le Texte - Le salaire à vie

Tant il vrai qu'on n'a de réponses aux questions que si on les posent bien. Judith a ce talent qui nous fait désirer celui de Bernard (le cistercien!) même si conscient de la longue durée, nous devinons qu'il envisage un futur qui ne sera possible que lorsque le vieux monde se sera autodétruit. La consolation étant qu'il semble accélérer depuis quelques années. Pour le coup, au moins un capitaliste aura eu raison: Schumpeter.
NB. Il n'est peut-être pas d'usage de féliciter ouvertement mais tant pis, je m'en passe. Sans Judith j'aurais sans doute moins bien accroché. Disant cela je pense bien sûr à d'autres intervenantes.

posté le 23/09/2015 à 23h44

06/09/2015 - Aux Sources - Une (longue) Histoire grecque.

Toujours le même constat : Maja hésite, ne sait pas formuler sa pensée clairement sans bégayer à n’en plus finir.
Si en plus l’interviewé bégaye aussi (et c’est hélas le cas) c’est assommant et on ferme l’ordi avant la fin. Dommage.

posté le 08/09/2015 à 22h26

14/03/2015 - Aux Sources - La Politique de l'oracle

j'ai tenu jusqu'à la cinquantième minute... On a l'impression que, tant Maja que son interlocuteur, sont peu au clair. L'une, des questions à poser, l'autre d'y répondre en allant droit au but... Beaucoup de eh... de voilà... de eh, voilà... qui servent à boucher les trous d'une élocution défaillante voire même les trous du concept qu'on voudrait élucider ou préciser. Pas assez d'exemples concrets abondamment commentés. J'en prends un qui me vient à l'esprit: l'incident du golfe du Tonkin qui inaugura le bombardement du Nord Vietnam. Quel grand esprit l'a conseillé? Pourquoi? Quel était la croyance établie qu'en bombardant massivement le Nord on allait gagner? Idem pour le Liberty, ce bateau espion américain coulé par les juifs israéliens,en 1967 je crois,pendant la guerre israélo-arabe (une des guerres!) Comment cette action a été envisagée par l'état major de l'armée israélienne. Qu'en attendait Israël? Quelles en furent les vraies conséquences? Qui (et pourquoi) a étouffé l'affaire au Usa? Idem pour le 11.09. Que sont devenus ces Israéliens arrêtés par la police dans les environs du WTC et qui dansaient de joie lors de l'effondrement? Entre le complot authentique, les "théories du complot" et les manœuvres hardies, les risques encourus lors d'opérations illégales (le Rainbow Warrior p.e), où se cache le "génie prédictif", la prophétie qui s'est réalisée ou pas? Enfin, quel crédit à accorder aux archives quand elles sont ouvertes 30 ou 40 ans plus tard? Seraient-elles la face cachée de l'oracle de Delphes? ne sont elles jamais trafiquées? Ne découvre-t-on pas des fois des pages arrachées ?
Aristide.

posté le 16/03/2015 à 14h04

20/02/2015 - Dans Le Mythe - Les Sorcières

On reste un peu sur sa faim... A par la classique historienne qui bien sûr ne "croit" pas aux sorcières et aux sorciers au sens premier de croire, ceux qui pouvaient un peu élargir, le monsieur à gauche avec ses citations intéressantes de la Bible si ambiguë à propos du paranormal, de la capacité à faire agir l'au delà quand notre monde n'est plus compris ou est "bloqué" ; le monsieur ensuite de droite (j'ai oublié les noms) avec son concept d' "imaginal" (pioché je crois chez Berque), qui a été si peu développé et qui passait trop de temps à rire (pardon je sais que c'est le propre de l'homme mais...)... Bref, une émission plus étoffée non sur le "paranormal", concept trop sulfureux pour beaucoup et trop moqué par ceux qui le rejettent, mais sur les perceptions extra-sensorielles sérieuses (il y en a!) et/ou sur les bouquins écrits dessus par des "voyants" véritables pas des charlatans... ça pourrait faire une émission qui sortirait un peu de l'ordinaire. Qu'en pensez-vous chère Judith? Peut-être est-il temps de ressusciter Holopherne ou le tuer une seconde fois?

posté le 22/02/2015 à 10h34

27/09/2014 - Aux Sources - Pressions et expression

Je suis gêné de faire ce commentaire mais je le fais. Ma principale critique c'est le non professionnalisme de la journaliste qui, trop excitée, trop passionnée, ou trop intimidée par Bricmont, lui coupe la parole souvent.
Conséquence: ce dernier trop poli pour lui dire :" Enfin laissez-moi parler" va l'interrompre souvent lui aussi, lui couper sa parole trop profuse et surtout balbutiante. C'est ma deuxième critique: quand on n’est pas capable de faire des phrases complètes, quand on hésite trop avec de heu et de hein, on doit faire un autre métier ou alors suivre des cours de perfectionnement.

Je ne veux pas être méchant mais j'y suis presque contraint. Déjà que Bricmont est un nerveux si vous lui mettez en face une nerveuse qui, de plus, veut que son interprétation soit aussi performante que celle de celui qu'elle est chargé d'interviewer c'est la catastrophe!
Devant l'hystérie grandissante de l'interview je l'ai arrêté car moi aussi je devenais nerveux !...

Comment se fait-il qu'un site comme le vôtre "copie" les journalistes mainstream dont le performance consiste à couper systématiquement la parole de ceux qu'il sont charger de faire s'exprimer ? Ce n’est pas une attaque ad hominem mais je suis très en colère contre le style de la journaliste et j'espère que mon appréciation, je le concède, sans concession, ne sera pas caviardée par un "modérateur".
Cordialement,
MG

posté le 29/09/2014 à 11h14