Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par jacques soyer

5 commentaires postés

24/04/2021 - Diagonale Sonore - Blindtest #3

Merci pour cette rencontre avec cette homme très cultivé et chaleureux.Une illustration de la fraternité.

posté le 25/04/2021 à 01h38

23/01/2021 - Aux Sources - Vers la fin du néolibéralisme

Bonjour,
Il est dommage de ne pas trouver de réponse à la dernière question de Manuel ;-) : pourquoi ne pas évoquer la révolution par les urnes en mobilisant les abstentionnistes ? On restera sur une perspective peu joyeuse ;-)

posté le 23/01/2021 à 15h16

07/11/2020 - Dans le Texte - Passer à l'offensive

En complément de mon commentaire de 17H24 voir https://youtu.be/PMEHAMFm_uE le point de vue de JLM sur la violence et son efficacité.
Réponse à jf, le FI ne fait pas de marchandages sur un coin de table, il faudrait les écouter plutôt que de plaquer des images toutes faites, comme le font les éditorialistes de droite.
Merci jean greffioz pour votre commentaire. Bizarre les commentaires un peu plus argumentés ne proviennent pas de pseudos ;-)

posté le 07/11/2020 à 20h48 ( modifié le 07/11/2020 à 20h56 )

07/11/2020 - Dans le Texte - Passer à l'offensive

Je partage les idées développées par Vincent et pour compléter son écrit et tenter de faire évoluer la pensée d'Anasse (nous pouvons espérer en ses capacités d'évolution : en effet, il a voté hollande en 2012 ;-) ), j'ajoute quelques arguments.
En suivant la stratégie proposée par Anasse nous risquons d'attendre longtemps l'amélioration du sort de la classe laborieuse. En effet, quel est le pays ou l'organisation qui fournira des armes à nos révolutionnaires, pour pouvoir attaquer les "forces de l'ordre" (nous sommes loin des gardiens de la paix ;-) ) ? L'ennemi disposera de moyens bien plus puissants que ceux de l'armée révolutionnaire. Ces moyens de l'ennemi sont d'ailleurs en train de se développer et de se perfectionner sous macron (réduction des libertés, surveillance de masse, développement des drones avec reconnaissance faciale...). Ce que ne veut pas comprendre Anasse, malgré le rappel de la question par Judith en fin d'entretien, c'est qu'un Mélenchon n'aurait pas développé ces moyens ; Anasse ne mesure pas l'écart qui sépare LFI et le PS. Sans stratégie d'alliance réaliste et avec le rejet en bloc des institutions, nous allons une nouvelle fois dans le mur pour les prochaines présidentielles.

posté le 07/11/2020 à 17h24

01/10/2016 - En accès libre - A gauche de la présidentielle

Bonjour,
Je retiendrai surtout le raisonnement par l'absurde de Christophe Aguiton qui nous montre que le seul vote utile est celui en faveur de Mélenchon.
J'écrivais ce matin sur Facebook : "Deux questions fondamentales pour les présidentielles :
- Quel est le candidat qui nous propose un changement radical ?
- Quel est le candidat, de la gauche radicale, qui a le plus de chance d'apporter ce changement ?"

Si les politiques et leur parti ne parviennent pas à se mettre d'accord et ont des comportements imbéciles, les électeurs, de leur côté, peuvent agir intelligemment et voter JLM (insoumis ou pas, syndicalistes ou pas, adaptes du PCF ou pas...). Les Lévy et consorts pourront toujours dans le processus constituant mettre en avant leurs idées et faire disparaître la fonction de président de la République ou la faire tirer au sort ;-)
Cordialement,

posté le 01/10/2016 à 17h55