Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


L'Imaginaire de la Commune

Dans le Texte

Kristin Ross

Cela faisait longtemps que je voulais me pencher sur la Commune de Paris : cet épisode fascinant de l'Histoire de France, que l'école n'enseigne pas et qu'il faut découvrir par soi-même, comme si c'était trop beau (comme principe), ou trop honteux (comme massacre) a longtemps hanté nos mémoires et suscite désormais quantités d'ouvrages.

C'est Kristin Ross, qui publie ces jours-ci L'Imaginaire de la Commune, que j'ai eu envie de recevoir pour en parler. Parce qu'elle est prof de littérature comparée, et que cette entrée littérale dans le "texte" des Communards me paraissait une approche idéale pour un Dans le texte. Parce qu'elle est américaine, et que c'est inattendu et émouvant de se faire raconter sa propre Histoire par le regard de l'autre. Parce que c'est un très beau texte, qui embrasse large, allant chercher, en amont et en l'aval des quelques semaines que dura l'expérience de la Commune, les formations signifiantes (textes de fiction ou de théorie politique, slogans, formules et hypothèses) dont la Commune est à la fois l'accomplissement concret et la promesse persistante.

Car, par delà son apparent échec, l'oeuvre des "Partageux" de 1871 a fécondé les esprits et puissamment reconfiguré l'imaginaire politique. Et si, comme l'écrit Kristin Ross, "le monde des Communards nous est bien plus proche que celui de nos parents", alors il est temps de s'interroger sur ce qu'il a à nous enseigner, ou à nous inspirer. 

 MISE À JOUR 14/03/2015 : LE FICHIER DISPONIBLE AU TÉLÉCHARGEMENT EST OK ! 

Dans le Texte , émission publiée le 07/03/2015
Durée de l'émission : 67 minutes

Regardez un extrait de l'émission

Commentaires

36 commentaires postés

Cette émission est tout à fait intéressante, d'autant que K Ross s'exprime avec beaucoup de subtilité et d'une façon très agréable.
Ce sujet de la Commune est peu souvent traité en effet, alors que cette période porte en germe beaucoup de ferments qui se développeront au XXe siècle.
Le seul bémol est, pour moi, les trop fréquentes interventions de Judith Bernard, qui tendent à couper K Ross dans ses explications.

Par faucon-vert, le 16/04/2015 à 17h53

J'ai adoré cette émission !! Je vais acheter ce livre de ce pas !

Par Cantou, le 15/04/2015 à 19h53

Une émission en effet passionnante.
Kristin Ross met en lumière des personnages souvent oubliés au profit d'autres comme Julien Descaves ou Élisabeth Dmitrieff, et ce faisant nous permet de retrouver toute l'assise d'un mouvement qui ne fut pas qu'une montée de colère et révolte.
J'ai aussi pensé à ce film reconstitution théâtrale magistrale de Peter Watkins dont Pier39 donne le lien plus bas.

Judith Bernard (merci à elle) écrit ci-dessus "Parce qu'elle est américaine, et que c'est inattendu et émouvant de se faire raconter sa propre Histoire par le regard de l'autre." Je voudrais juste préciser que tout comme la République se doit d'être universelle, la Commune n'est pas que l'Histoire de notre potager, mais une Histoire partagée par tous, commune à tous, au delà des frontières, il n'est qu'à voir justement Élisabeth Dmitrieff, pétroleuse russe, et William Morris et Karl Marx de l'autre côté de La Manche. Parlant des pétroleuses voici un bref résumé qui les rappelle http://www.cgt-oph.fr/histoiresoc/petroleuses.PDF

Quelle émission passionnante et on ne peut que penser que le livre doit l'être tout autant, ce dont je vais m'assurer :)

Par Bernard67, le 11/04/2015 à 16h06

La photographie de Carmen est d'Andrés Kudacki (www.andreskudacki.com). Il fait par ailleurs le récit de cette expulsion ici : www. http://www.huffingtonpost.fr/2014/11/24/andres-kudacki-photographe-explusion-carmen-madrid_n_6211222.html. Et oui, elle m'a retourné aussi. Agée de 85 ans, Carmen naît au moment de la crise de 29. Au crépuscule de sa vie une autre "crise" l'expulse de chez elle...

Par Raphaël, le 22/03/2015 à 13h59

Juste un petit à coté, pour dire que je n'avais jamais entendu parlé de "l'expulsion de carmen" qui est montré en illustration au début de l'entretien.
Je ne sais pas si comme moi ça vous a touché mais punaise cette photo m'a retourné.
En tout cas merci à Judith et Kristin Ross pour cette émission passionnante.

Par Jean Vigier, le 21/03/2015 à 17h20 ( modifié le 21/03/2015 à 17h21 )

Merveilleux entretien, quelle intelligence de part et d'autre! Quand des littéraires recherchent la vérité avec un tel scrupule, un tel soin, une telle inspiration, le chercheur scientifique que je suis ne peut qu'éprouver de l'admiration. Merci pour toutes ces clarifications.
Yves Guiard

Par Yves Guiard, le 19/03/2015 à 22h11

Après vérification, le fichier que nous avons mis en ligne le 14 mars est OK, et fonctionne parfaitement. Si vous avez téléchargé avant cette date, vous avez l'ancien fichier, qui avait bugué lors du chargement sur l'hébergeur. IL faut donc à nouveau télécharger l'émission.

Par Judith, le 17/03/2015 à 11h17

Nous testons de notre côté.

Par Judith, le 17/03/2015 à 10h56

Le téléchargement ne fonctionne pas.

Par Victor, le 16/03/2015 à 12h23

@Robert PEDEVILLA : vous avez dû faire votre téléchargement avant samedi 14 (date à laquelle nous avons remplacé le fichier buggué par un fichier OK). Vous pouvez toujours regarder la fin en streaming, pour ne pas avoir à refaire la procédure de téléchargement - un peu longue, nous vous le concédons. Plus longue en tout cas que les fichiers d'@si ; vous avez sans doute remarqué que ce n'est pas la même qualité d'image non plus...

Par Judith, le 15/03/2015 à 19h44

Débat très intéressant mais la vidéo s'est interrompue à environ 57'. J'ai essayé avec VLC, avec Quick Time, même résultat. J'en profite pour vous suggérer fortement de réduire la taille des fichiers vidéo. Celui ci qui a ce problème fait 1.2 Go. A titre de comparaison une émission d'ASI d'une durée comparable ne pèse que 0.5 Go. On gagnerait en temps de téléchargement et on diminuerait la probabilité d'un bogue à la lecture.
Bises Robert

Par Robert PEDEVILLA, le 15/03/2015 à 18h22

Bonjour,
Je vois que mon message concernant l'idée d'une émission sur la Commune n'est pas resté lettre morte ;-)

Merci pour cette passionnante émission.

Une liste de livres cités dans vos émissions serait bien utile pour ceux qui voudraient approfondir le sujet...

Je vous conseille d'acheter le passionnant documentaire contemporain de Peter Watkins sur la Commune (le mot est faible) suivant :
http://www.filmsdocumentaires.com/films/1670-la-commune

et bien sûr les émissions captivantes de Henri Guillemin sur la TSR :

http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477764-la-commune-de-paris.html

A visionner et à diffuser partout...

Dépêchez-vous car le temps des Cerises est proche ! ;-.)


Par Pier39, le 14/03/2015 à 16h05 ( modifié le 14/03/2015 à 16h09 )

Lycendre : Intéressant ! Je suis moi-même un anarchiste assez "optimiste" et idéaliste et j'ai été nourri de RPG et d'autres jeux-vidéos depuis ma pré-adolescence.

Par Cramazouk, le 14/03/2015 à 15h45

@Vinc2001 : il y a en effet un problème avec le fichier proposé au téléchargement. La plateforme d'hébergement buguait quand on l'a chargé samedi dernier ; on refait l'opération demain (samedi), et tout devrait fonctionner normalement.

Par Judith, le 13/03/2015 à 22h21

Pardon, c'est pas vraiment sur le sujet, mais je n'arrive pas à télécharger la vidéo. ça me met "fichier non trouvé" sur la page d'ASI qui s'ouvre...

Par Vinc2001, le 13/03/2015 à 19h13

Ma chère Judith, je constate avec délice, autour de la 47ème minute, que vous avez été définitivement contaminée par le discours de Mr Lordon…

Par josephbridau, le 11/03/2015 à 14h55

Merci Lycendre d'ouvrir cette piste du jeu vidéo, très intéressante. Je me permets de rectifier un peu votre souvenir sur mon émission consacrée à Victor Hugo ; c'était sur son texte Histoire d'un crime, qui porte sur le coup d'Etat de Napoléon III (2 décembre 1851) - certes les démocrates avaient pris les armes, mais ce n'était pas déjà la Commune de Paris.

Par Judith, le 10/03/2015 à 11h39

Merci pour cette (encore) excellente émission ! Je suis de cette génération qui n'a gardé de l'enseignement scolaire de la Commune que le vague souvenir de peintures de barricades, bien pâle sacrifié en comparaison de l'épopée très romanesque de Napoléon Bonaparte qui occupait nos séances d'histoire plusieurs semaines durant. C'était donc très intéressant d'autant que mon autre souvenir marquant de la Commune vient d'une autre émission de Judith consacrée à Victor Hugo il y a de cela plusieurs années...

J'aurais juste une petite objection à opposer à Judith et Kristin Ross concernant la prétendue victoire des dystopies sur les utopies aujourd'hui. Je ne suis pas tout à fait d'accord à ce sujet. Il me semble que si à la fin du XIXe siècle, le roman était un objet de communication idéologique tenant quasiment du monopole, ce n'est plus le cas aujourd'hui. En effet, un vaste outil idéologique a formé toute une génération à une certaine imagerie de la victoire et de la façon de sortir de situations en apparence bloquées et c'est bien évidemment le jeu vidéo. Il y a toute une génération de trentenaires penchant à gauche qui vient de cette branche là et qui a appris au travers du principe même du jeu vidéo que ce sont les super structures qui façonnent les destinées (je vous renvoie aux dernières vidéos de "Mes Chers Contemporains" d'Usul) mais aussi qu'il est possible d'en sortir car les superstructures ne sont que des mécaniques qu'il est possible de dévoyer et de refaçonner. C'est tout bête mais si des actions décisives pour trouver une vraie alternative doivent un jour advenir, je reste persuadée que ce sera par là qu'il faudra en chercher les actants.

Par Lycendre, le 10/03/2015 à 09h26

Merci pour l'émission.
A propos d'un moment précis de l'entretien : http://fairing.canalblog.com/archives/2015/03/09/31676298.html

Par Abracadabra, le 09/03/2015 à 22h56

Merci pour cette émission.
Je renchéris sur le commentaire de "morvandiaux" : lisez Le Canon Fraternité de JP Chabrol, formidable roman.

Par Totorugo, le 09/03/2015 à 14h32

Concernant l'information de Marx par les journaux versaillais, on peut imaginer l'utilisation de sources à prendre avec des pincettes.
Cela me fait d'ailleurs penser à la Commune de Shanghai, qui a pris comme modèle celle de Paris et à laquelle un livre de la Fabrique a été consacré: l'auteur y déclare utiliser notamment des sources plutôt hostiles à la Commune, qu'elles soient contemporaines de celles-ci ou postérieures.

Par Thb, le 09/03/2015 à 11h35

http://youtu.be/MlIAeAkQ5UY

Par Brainspotting, le 08/03/2015 à 23h31 ( modifié le 08/03/2015 à 23h35 )

La Commune contre la Nation? Je pense qu'elle défendait plutôt l'idée de Nation contre la réaction versaillaise!
L'internationalisme ouvrier n'a rien à voir avec un quelconque fédéralisme supra-nationale.

Par St Ayran, le 08/03/2015 à 21h02 ( modifié le 08/03/2015 à 21h05 )

Toutes proportions gardées, ça me fait penser à ce qui se passe dans la région de Rojava (Kurdistan), du peu que l'on en rapporte:
http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/oct/08/why-world-ignoring-revolutionary-kurds-syria-isis
http://topdocumentaryfilms.com/rojava-syrias-unknown-war/
(en anglais)
Où, cerné par la guerre, l'on semble (ré)inventer une démocratie.

Par Fanny Alzain, le 08/03/2015 à 20h27

ne pas rater ce site très riche :
http://www.commune1871.org/
un bon livre de Jean-Pierre Chabrol : "le canon fraternité"
La Commune n'est pas morte !!


Par morvandiaux, le 08/03/2015 à 18h39

En cette journée de la femme, le petit moment consacré à Elisabeth Dmitrieff est un hommage bien réjouissant.

J'avais noté le titre de Kristin Ross dans ma liste d'ouvrages à lire, cette émission m'a convaincue de l'acquérir aussitôt sur la librairie en ligne Atheles.

Par Rackim, le 08/03/2015 à 12h51

Bonjour, nous avons effectivement rencontré des difficultés avec la version téléchargeable de l'émission qui ne proviennent pas du fichier lui-même mais du serveur d'@si qui a montré quelques signes d'anomalie hier au moment du chargement. Nous attendons une réponse de nos camarades d'@si. Nous vous prions de nous en excuser et nous vous conseillons de regarder la version streaming qui marche parfaitement.

Par Raphaël, le 08/03/2015 à 12h26

Je constate qu'en direct sur le site, le problème n'existe pas.
La vidéo passe normalement.
J'ai toujours téléchargé les vidéos de hors-série et c'est la première fois que j'ai ce problème.

Merci de me tenir informé.

Freego

Par Freego, le 08/03/2015 à 12h18

Je finis de regarder l'émission, ça a buggué en plein cours....

Par Cramazouk, le 08/03/2015 à 02h35

Je confirme le Bug à 57mn 44s environ, l'image devient fixe et plus de son.

J'(ai téléchargé 2 fois, même problème.

Merci de trouver une solution.

Par Freego, le 08/03/2015 à 12h11

Déjà pour débuter une commune il faut un semblant d'autonomie, non ? C'est de plus en plus une réalité, beaucoup de gens cherchent l'autonomie alimentaire, énergétique.

Par Cramazouk, le 08/03/2015 à 02h36

Je finis de regarder l'émission, ça a buggué en plein cours. Mais vous devriez la diffuser gratuitement pour attirer du public !

Par Cramazouk, le 08/03/2015 à 02h35

A l'échelle de la France on ne peut pas faire une Commune à mon sens. Il faut que ce soit à une échelle humaine, bien que les moyens technologiques permettent de communiquer à distance. De multiples communes peuvent plus facilement dissoudre la propagande de la nation, et surtout décentraliser beaucoup plus les décisions, respecter les particularismes locaux, etc.

Je suis d'accord avec elle sur ce point là, il faut de petits pays comme il en existe déjà plein (de petites régions, pays historiques).

Par Cramazouk, le 08/03/2015 à 02h35

Je conclurais plutôt : s'il y a une réponse, on ne le saura qu'en la cherchant...

Par Judith, le 07/03/2015 à 18h08

La Commune de Paris a inventé et mis en oeuvre des choses magnifiques en ce qui concerne la démocratie et le modèle de société que l'on veut construire. Mais sur ce sujet les idées ne manquent pas.
La commune en revanche ne nous aide pas à concevoir comment prendre le pouvoir central et surtout comment le défendre et le conserver.
Le problème reste entier : Comment faire pour que le mouvement social ne soit ni écrasé par la répression (cf. également le Chili de Pinochet) ni récupéré et confisqué par la bureaucratie, ni neutralisé et dénaturé par le retour au régime représentatif (démocratie bourgeoise) .
S'il y avait une réponse, ça se saurait.
Jche

Par Jacqueline CHEVALLIER, le 07/03/2015 à 17h42

J'aime bien cette "réévaluation" approfondie du projet de la commune.
Et oui , "je crois que c'est bien...." (1h06)

Par Robert., le 07/03/2015 à 17h39

Le Printemps est évident, car
Du cœur des Propriétés vertes,
Le vol de Thiers et de Picard
Tient ses splendeurs grandes ouvertes
Ô Mai ! quels délirants culs-nus !
Sèvres, Meudon, Bagneux, Asnières,
Écoutez donc les bienvenus
Semer les choses printanières !
Ils ont schako, sabre et tam-tam,
Non la vieille boîte à bougies
Et des yoles qui n'ont jam, jam...
Fendent le lac aux eaux rougies !
Plus que jamais nous bambochons
Quand arrivent sur nos tanières
Crouler les jaunes cabochons
Dans des aubes particulières !
Thiers et Picard sont des Éros,
Des enleveurs d'héliotropes,
Au pétrole ils font des Corots
Voici hannetonner leurs tropes...
Ils sont familiers du Grand Truc !...
Et couché dans les glaïeuls, Favre
Fait son cillement aqueduc,
Et ses reniflements à poivre !
La grand'ville a le pavé chaud,
Malgré vos douches de pétrole,
Et décidément, il nous faut
Vous secouer dans votre rôle...
Et les Ruraux qui se prélassent
Dans de longs accroupissements,
Entendront des rameaux qui cassent
Parmi les rouges froissements !

Chant de guerre parisien
Arthur Rimbaud (1871)

Par Robert., le 07/03/2015 à 16h15 ( modifié le 07/03/2015 à 16h16 )