Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par SirDeck

11 commentaires postés

27/10/2018 - Aux Ressources - Les arts capitalistes de gouverner

Merci Laura de le laisser parler, de le laisser aller jusqu'au bout de sa pensée…

posté le 15/11/2018 à 20h11 ( modifié le 15/11/2018 à 20h11 )

18/11/2017 - Dans le Texte - Philosophie de la violence

Il y a des commentaires intéressants ici. Je traduis librement : "Si les femmes avaient un peu de couilles, les hommes ne les traiteraient pas comme des femmes !"
Lorsqu'on est un homme blanc, tout est plus facile que lorsqu'on est une femme et pire, une femme de couleur. Lorsqu'on est un homme blanc, on donne des leçons aux femmes et surtout aux femmes de couleurs.

posté le 19/11/2017 à 14h12

11/02/2017 - Aux Sources - To vote or not to vote

@ Prochain Chapitre, merci de rappeler ici l'argument fort : déligitimer (ce que le vote blanc ne fait pas vraiment). Vous avez raison en disant que nos bêtes à gagner le pouvoir n'en n’ont rien à foutre. Mais je pense bien qu'Antoine Bouéno le sait fort bien. C'est le peuple qui ne le sait pas vraiment. Il arrivera un moment où, malgré le rideau de fumé de la "presse", il ne pourra plus ne pas le voir.

@ marc gébelin, vous préférez les speakerines à oreillettes des chaînes d'info continue ? Laissez-nous notre Colombo sans prostate, ou comment faire accoucher le client en se faisant sous-estimer…

@ Maja, MWAHAHAHAHAHA, tu écris comme tu parles ! Tu n'as pas fermé ta parenthèse. J'adore…

posté le 13/02/2017 à 21h52

01/10/2016 - En accès libre - A gauche de la présidentielle

Cela fait plaisir à voir. Que l'organisatrice du débat, Judith, connaisse si bien le sujet et le débat n'en est que plus intéressant.
Je n'ai pas grand-chose à ajouter. Mais sachant que les internautes ne prennent le temps d'écrire dans les commentaires que lorsqu'ils ne sont pas contents, je me disais que ça doit être pas mal frustrant. Alors voilà : super !
Mais j'imagine que vous avez la possibilité de voir la part de vos abonnés qui ont vu la vidéo et la part de ceux qui sont allés jusqu'au bout. Il faut toujours donner plus de poids à ce que font vos utilisateurs qu'à ce qu'ils disent. Parole d'ergonome.

posté le 05/10/2016 à 21h10

24/01/2015 - Aux Ressources - Contre l'université

Pour ma part, je comprends et, au contraire de certains, j'approuve ce respect de liberté des invités. On aurait aimé qu'aucune menace ne soit nécessaire pour les laisser se retirer.
Des personnes acceptent de venir s'entretenir dans un dispositif donné. Ils sont satisfaits du résultat (en tout cas c'est ce que dit de Lagasnerie). Puis ils estiment que le dispositif prend une mauvaise tournure. Ils souhaitent s'en dissocier. Il me semble que Hors-Série doit leur laisser cette liberté. Hors-Série devrait essayer de comprendre (mais pas se battre, franchement ! Je ne m'attends pas à ce type de raideur prostatique sur un site de femmes), comprendre donc, ou chercher à comprendre ce qui se passe. Moi, je verrais bien un dialogue entre chaque intéressé et la personne qui l'a invité, de manière informelle, dans un café, au bord d'un fleuve, devant une prairie. Inutile de nous en faire part. Juste pour comprendre, pour apprendre, pour faire vivre Hors-série.
Merci.

P.-S. Pour les indignés, pensez à lire les longues réponses de Geoffroy de Lagasnerie sur le Facebook de Hors-Série.

posté le 10/07/2016 à 22h13

20/02/2016 - Dans Le Mythe - Cyborg

Coucou,

La série "Real Human*" évoquée dans le premier commentaire semble avoir été faite pour illustrer cette émission. Cyborg, robots conscients d'eux-mêmes parce que dé- "bridés", robot comme réceptacle de l'esprit d'un humain… Beaucoup de choses y sont.

Pour une créature de Frankenstein à l'esprit dépassant celui de son créateur, on regardera la série Penny Dreadful** qui en présente une splendide !

merci,

*http://www.arte.tv/magazine/real-humans/fr/real-humans-real-humans
**http://www.sho.com/sho/penny-dreadful/about

posté le 22/02/2016 à 08h11

06/02/2016 - Aux Sources - Pour un suicide des intellectuels

Au sujet de l'obsolescence programmée, il me semble qu'il est préférable de rester prudent. Là où certains voient de la malveillance, il y a généralement un calcul économique plus trivial. Un produit conçu pour durer 5 ans ne coûte pas le même prix à produire (et donc pour le client) qu'un produit conçu pour durer 10 ans. L'exemple de l'ampoule à incandescence est souvent cité comme symbole du complot de l'obsolescence programmée. Il semblerait en fait que les entreprises du secteur se soient accordées pour qu'à une puissance en Watt corresponde un éclairement en Lumen ce qui permet au consommateur de s'y retrouver. Comme il semble qu'il y ait un lien physique entre éclairement, consommation et durée de vie, en augmentant l'éclairement de certaines ampoules pour les rendre homogènes avec les autres ampoules de même puissance, on a fait nécessairement baisser leur durée de vie. Il existe bien des ampoules increvables. C'est juste qu'elles n'éclairent pas grand-chose.

Maintenant, produire des objets plus robustes qui durent plus longtemps et qui sont donc plus chers est sans doute la voie à suivre (pas seulement pour travailler moins, mais pour consommer moins, bref pour être globalement plus efficient). Mais cela passe par une inflexion du désir de nouveautés (voir le déclin de la Ford T, véhicule incassable qui s'est fait complètement dépasser par des véhicules moins chers, bien moins robustes, mais sans cesse renouvelés).

posté le 06/02/2016 à 21h13

12/09/2015 - Aux Ressources - La littérature comme base de données

Merci Laura, c'est bien ça :
http://www.ulyssesapp.com/mac/

posté le 09/10/2015 à 11h34

12/09/2015 - Aux Ressources - La littérature comme base de données

En minute 41:44, il cite le nom du logiciel qu'il utilise pour écrire… Je n'arrive pas à saisir ce nom. Quelqu'un aurait-il reconnu cet outil ?

posté le 07/10/2015 à 20h53

24/01/2015 - Aux Ressources - Contre l'université

Très intéressant, merci.

Un esprit radical ? Juste honnête, qui dit les choses de manière claire… cela veut dire radical ? Dans une société du mou, peut-être.

@certains, le démocrate, au sens de la lettre, défend la démocratie, au sens de la lettre, soit la souveraineté ou le pouvoir du peuple, quel que soit son genre, sa confession, sa sexualité, son origine… Choisir de combattre des idées adverses en ne débattant pas, non pas en interdisant l'expression mais en n'y participant pas, est parfaitement démocratique si cela sert la démocratie. Dans un autre contexte, il peut être plus pertinent de débattre pour combattre. Mais comme il l'explique fort bien, dans le contexte décrit, ne pas débattre était très probablement la meilleure technique de combat.

posté le 03/02/2015 à 20h24 ( modifié le 03/02/2015 à 20h25 )

27/09/2014 - Aux Sources - Pressions et expression

Coucou Maja,

Cette histoire a du bon, nous nous sommes abonnés. On m’avait parlé de certains départs en vrille de Daniel Shneiderman, mais de le lire en direct reste déstabilisant. Sa critique de ton travail nous a semblé suspecte (on se tutoie, on est un peu de la même génération, tout ça ;). La réponse de Judith confirme qu’elle est injuste. Pour marquer notre soutien, on s’est abonné. En regardant enfin l’émission (on en a regardé d’autres avant ; elles nous attiraient plus), je t’ai trouvé très attentive, tu savais où tu mettais les pieds. Tu dis toi-même qu’après ça, certains allaient te faire pousser une moustache très années trente (tu le dis autrement, mais c’est l’idée). Il me semble que tu as été très adroite (en un seul mot) dans tes précisions.

Pour en revenir à Daniel Shneiderman, peut-être qu’il s’est fait attraper par ton côté inspecteur Colombo. Tu sais le type qui se fait sous-estimer par ses interlocuteurs pour mieux les accoucher. Mais normalement, le spectateur de Colombo sait bien qu’il a du talent, il l’a déjà vu faire. Nous aussi on t’a déjà vu faire… Non, cela reste mystérieux. Comment Daniel Shneiderman peut-il être aveugle à ce point ? En fait, c’est beau, c’est irrationnel, incontrôlable, inconscient, humain.

posté le 31/12/2014 à 22h30