Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par Matt44

5 commentaires postés

11/05/2019 - Aux Sources - La haine des intellectuels

J'ai comme l'impression que cette mode de l'anti intellectualisme est quand même une "maladie" importée, de nombreuses études sur le monde anglo-saxon qu'elles soient historiques, philosophiques, anthropologiques ont démontré en quoi l'anti intellectualisme était un pilier des fondamentaux culturels de cette espace en opposition aux mondes germanique et francophone continentaux particulièrement aux sortir du XVIIIÈME siècle.

Déjà la vision du libéralisme a l'anglosaxone est profondément anti intellectuelle dans le fait que cette vision s'imagine comme profondément encrée en l'homme et donc aussi intengible que la terre est ronde ce qui vous en conviendrez n'est pas un bon point de départ pour toute démarche intellectuelle qui se doit d'être basée sur un doute préalable.

D'où la création de concepts ineptes scientifiquement mais pourtant exposées comme des évidences que sont la main invisible, mais surtout le fameux "Common Sens".

Notre pays s'acultrurant du moins sa frange la plus réactionnaire souvent de ce monde anglo-saxon idéalisé il est logique que l'anti-intellectualisme arrive aussi dans les bagages.

posté le 16/05/2019 à 01h34

26/01/2019 - Dans le Texte - Gilets Jaunes et gauche anti-capitaliste : que faire ?

@ Louis Duplatre

Vous êtes le symbole même de pourquoi une certaine gauche libertaire est une empêcheuse de révolution.

Aucun mouvement d'émencipation n'est chimiquement pur aucun et a force d'attendre le grand soir et la convergence des luttes vous retardez son avènement.

Votre vision des GJ est tellement caricaturale qu'elle est en parfaite harmonie avec celle du grand capital, mais ce n'est pas nouveau puisque derrière vos postures vous êtes depuis toujours les idiots utiles de la lutte des classes.

Toutes les plateformes des GJ démontrent de jour en jour une structuration politique (sens noble) grandissante du mouvement allant vers des revendications de gauche mais vous faites semblant de ne pas le voir, quand les thèmes de l'extrême droite que vous voyez partout ils sont consciencieusement éliminé du discours global des GJ (voir le cas de la question posée de la remsie de la peine de mort sur la plateforme numérique du Vrai débat qui se voit retoquée a plus de 80% donc plus que dans la population globale) et même expulsé de plus en plus des manifestations elle même.

Après il y'a sûrement vos points mort comme vous le dites qui est votre incapacité a comprendre le vrai sens de l'internationalisatisme qui vous fait croire que la globalisation (que vous assimilez a l'internationalisme alors qu'il en est une négation marchande) est une bénédiction pour les peuples alors qu'elle est l'antithèse même des vraies idées d'Internationale, incapable de voir le mot nation est dans international.

J'ai moi défilé avec des GJ et a aucun moment je n'ai vu ou ressenti de la haine alors que je suis moi même un racisé bien au contraire et j'y est vu des amis de lutte rencontrer lors d'autres manifestations de n'importe qu'elle couleur.
Ce que je vois par contre c'est votre haine et votre mépris a vous, vous les petits bataillon de la gauche pseudo Révolutionnaire mais qui haïssent les prémisses de celle-ci.

Au fond vous avez peur, on le voit avec votre obsession pour le péril le Pen vous faisant oublié que lorsque le système est normal (donc hors format grand électeurs ou trucage judiciaire comme au Brésil), l'extrême droite n'a pas plus gagnée de bataille que la gauche et qu'elle en a même perdue, le fait que la jeunesse americaine se réclame socialiste sans honte par exemple, ou que les jeunes se soient de nouveau repolitisé en 2017 et vers la gauche en autre etc...
En oubliant que la France par sa structure démographique ne peut pas voir émerger un pouvoir hégémonique d'extrême droite, la France n'est pas la Hongrie/Italie/Autriche...

Votre peur c'est qu'on y arrive sans vous, vous les professionnels de la révolution de salon.

posté le 03/02/2019 à 12h30 ( modifié le 03/02/2019 à 12h31 )

30/06/2018 - Dans Le Mythe - Le mythe du gangster

Le gangster au cinéma est le héro et le Hérault du capitalisme, mais de ce capitalisme féodal propre a l'organisation fasciste, ce qui est le cas puisque les vrais mafias sont toujours très florissante sous les dictatures ou les régimes de droite autoritaire.

C'est un personnage profondément libéral, dans le sens économique mais profondément réactionnaire sur le plan sociale.
Il est donc une figure parfaite pour soit exposer les mefais du capitalisme (le Scarface de De Palma) ou alors soit légitimer une certaine organisation capitalistique.

posté le 28/09/2018 à 04h35

01/04/2017 - Dans Le Film - Spring Breakers

Le nihilisme ou la critique préférée de la bourgeoisie en ce qu'elle est totalement inoffensive et perverse, nous faisant croire que la monstration décomplexée serait un moyen de critiquer la chose, en clair une vision libérale classique du monde et du cinéma, ne m’étonne pas que le critique travail au monde.
D'autant que je pense qu'il manque quelques références culturelles aux deux critiques pour bien comprendre l'intégralité des appel du pieds a la culture populaire américaine que fait ce film, prouvant que plus qu'une critique le film devient un véritable catalogue.

posté le 11/06/2017 à 19h02 ( modifié le 11/06/2017 à 19h38 )

26/03/2016 - Dans Le Film - Clint Eastwood, le Grand Réparateur

C'est un peu facile d'oublier la réalité d'Eastwood, c'est à dire que la critique sur le côté réactionnaire de sa filmographie ne serai être efficiente si Clint lui même dans la REALITE n'était pas un homme profondément réactionnaire par ses choix politique.

posté le 01/04/2016 à 07h59