Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par félie pastorello

15 commentaires postés

09/12/2017 - Aux Ressources - Cinéma : un homme est un homme

MERCI!
1) J'ai compris pourquoi j'aimais tant le cinéma hollywoodien des années 20-40 !
2) J'ai écouté une belle leçon d'histoire de cinéma, et de plus féministement critique !
3) J'ai découvert un site à explorer...
Oui, merci.

posté le 09/12/2017 à 18h39

04/11/2017 - En accès libre - L'école du peuple

IL FAUDRAIT, IL FAUT, PRIER MADAME BRIGITTE MACRON D'ÉCOUTER VERONIQUE DECKER...

LA RÉGRESSION EST AFFOLANTE. ET PAS SEULEMENT SCOLAIRE.

posté le 13/11/2017 à 12h30

13/05/2017 - Aux Sources - La mécanique raciste

ÉCLAIRANT. TRÈS

MERCI.

posté le 20/05/2017 à 18h04

06/05/2017 - En accès libre - Osons causer dans l'entre-deux tours

?????

!!!!!!!!

Je vous laisse !

posté le 07/05/2017 à 11h56

17/12/2016 - Dans le Texte - Enzo Traverso


Si l’anticapitalisme suffisait à faire des frustrés/frustrées des marxistes, ça se saurait ! Même les nationaux-socialistes s’affirmaient anticapitalistes, avant la prise de pouvoir ou plus exactement avant que l’oligarchie en place ne leur donne le pouvoir… A Berlin, ils participaient même aux grèves ‘communistes’… avant de massacrer les communistes… dans les escaliers d’immeubles avec des outils de prolétaires, massue, hache…

Je pense qu’il faudrait analyser les « révolutions » comme des accélérateurs de l’histoire, comme des moments d’intense verticalisation, et non comme des projets de société à réaliser, eux voués à l’échec… Nécessairement voués à l’échec. Anthropologiquement voués à l’échec.

Parler d’échec de la révolution russe est une erreur. Elle a balayé tant de choses, en Russie d’abord… elle a nourri les imaginaires et continuera à le faire, de manière plus ou secrète … Mai 68 a déblayé, pavé des chemins, ouvert de nouveaux champs… Les discours, je me souviens, étaient souvent incohérents, chaotiques… mais les effets ont été importants.

Faut avoir eu 20 ans dans la France frigide des années cinquante, et d’une manière générale dans l’Europe des années cinquante, pour mesurer les effets des Mai 68 !

Je refuse de parler d’échec. Ce qui n’interdit pas l’examen critique. Bien des propositions de ‘gauchistes’ ont été recyclées par la dynamique capitaliste… Lesquelles et pourquoi ? On est de son temps, limité par son temps/espace… d’où ce rêve récurrent d’Homme nouveau. Nos corps sont habités par tant de fantômes que le nouveau rêvé est déjà toujours plombé ! Mais bon… on recommence et gagne quelques nouveaux millimètres…

Le désir d’émancipation/verticalisation est invincible.

posté le 09/01/2017 à 13h44

25/06/2016 - Dans Le Film - L'image peut-elle tuer ?


MERCI D'AVOIR INVITÉ CETTE DAME PENSANTE... que je lis depuis longtemps.

posté le 02/07/2016 à 15h09

30/05/2015 - Dans le Texte - Castoriadis, une vie


MERCI... ce fut une manière de révision, des rappels...utiles !

posté le 21/02/2016 à 17h24

19/12/2015 - En accès libre - La nature est un champ de bataille

Éclairant... De la matière à penser... MERCI!MERCI!

posté le 20/12/2015 à 13h33

28/11/2015 - Dans le Texte - Histoire de la laideur féminine

PASSIONNANT !

posté le 08/12/2015 à 22h39

31/10/2015 - Dans Le Film - Le cas Scorsese

INTÉRESSANT.
J'ai entrevu pourquoi je ne délire pas sur Scorsese...

posté le 31/10/2015 à 21h18

17/10/2015 - En accès libre - Imperium

UNE belle leçon de dialectique très fine... Une belle explicitation qui aide à entrer dans la dialectique des mouvements multiformes... et à penser le multiple des ouvertures...

BRAVO

posté le 17/10/2015 à 20h43

20/02/2015 - En accès libre - Les Sorcières


Je vous signale un ouvrage publié en Allemagne en Mai 1985 de GUNNAR HEINSOHN und OTTO STEIGER, avec pour titre : Die Vernichtung der weisen Frauen, La Destruction des femmes sages, März Verlag, Beiträge zur Theorie und Geschichte von Bevölkerung und Kindheit = Contribution à la théorie et à l’histoire de la population et de l’enfance.

Avec au centre Jean Bodin (1530-1596), chasseur des sorcières, qui légifère sur la production des êtres humains…

Un énorme succès : 5 éditions entre mai et décembre 1985 !

En un mot : la femme sage détient les secrets de la contraception… La thèse est solidement argumentée (démographie…)

posté le 18/07/2015 à 21h41

24/01/2015 - Aux Ressources - Contre l'université


Je trouve étrange que vous parliez de l'université comme centre de recherche, sans une seule allusion aux étudiants ! Universitaire à la retraite, entrée dans l'université après 68, sans être normalienne, sans thèse (juste un projet), bref venant d'un ailleurs non classique (impossible aujourd'hui), je suis sensible à vos critiques, je les trouve fortes (je pourrais apporter beaucoup d'eau à votre moulin), mais j'ai toujours été déchirée (le mot n'est pas trop fort) entre mon travail de recherche (peu conformiste, je me posais des questions que d'autres ne se posaient pas, sur le langage en particulier..., ce que Lévi-Strauss ne faisait pas quand il analysait ces objets langagiers que sont les récits dits mythiques, (ces paroles de bonshommes!) et mon travail POUR les étudiants que je me refusais à sacrifier... Foucault et le tutti quanti des penseurs dont vous parlez, ont souvent «enseigné» au Collège de France... ce qui change considérablement la donne... Université où il fallait souvent enseigner, après mai 68, des choses rudimentaires qui n'étaient plus enseignées au lycée... Quand j'ai quitté l'université, la recherche devenait de plus en plus difficile, et ceux/celles qui pensaient qu'un enseignant du supérieur qui ne faisait plus de recherche devenait un vendeur de soupe... désespéraient... Je ne dramatise rien, je l'ai vécu au plus profond, et aujourd'hui, je sais que je ne deviendrai pas enseignant-chercheur... Ceci pour vous dire de ne pas trop mutiler le sujet...

posté le 13/06/2015 à 16h16

19/07/2014 - Aux Sources - La démocratie contre la presse


APRÈS CHARLIE... le plaisir d'écouter l'échange a été démultiplié !
MERCI !

posté le 17/01/2015 à 19h47

10/01/2015 - Dans le Texte - La fiction et ses sortilèges


J'ai envie de lire ces ouvrages... Pas mal...

Au sujet du féminin/masculin : lors de l’acceptation du prix de la ville Bâle (1975),Meret Oppenheim défendait, la dimension androgyne du tools making animal. « Des femmes couleur d’homme », « des hommes couleur de femme », selon la poétique formule du surréalisant Lacan.

felie (féministe, dès son adolescence qui commença par trouver des appuis… chez les hommes, à un moment où la gent féminine était encore du côté du manche patriarcal…)

posté le 17/01/2015 à 17h13