Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


Travail sexuel et féminisme

En accès libre

Morgane Merteuil

Dans les années 1970, des féministes marxistes comme Silvia Federici affirment que le travail ménager des femmes au foyer est un vrai travail, non pas "productif" mais "reproductif", et que par conséquent il mérite salaire. Comment, en effet, lutter contre l'exploitation par le travail si l'on n'a pas au préalable reconnu l'activité en question comme relevant du travail, et non pas d'une disposition féminine naturelle et spontanée.

Travailleuse du sexe et porte-parole du Syndicat du travail sexuel (STRASS), Morgane Merteuil s'inscrit aujourd'hui dans cette tradition et affirme à son tour que le sexe, qu'il soit gratuit ou rémunéré, fait lui aussi partie du travail reproductif. Une grille de lecture puissante qui permet de faire apparaître les liens entre exploitation capitaliste et oppression des femmes. Décidément, on a tort de disqualifier les travailleuses du sexe du débat féministe.

Pour aller plus loin, je recommande vivement le livre "Les luttes des putes" écrit par le co-fondateur du STRASS Thierry Schaffauser, paru aux éditions La Fabrique, ainsi que l'article de Morgane Merteuil publié en septembre dans Période, "Le travail du sexe contre le travail".

 

En accès libre , émission publiée le 20/12/2014
Durée de l'émission : 55 minutes

Regardez un extrait de l'émission