Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


L'Amérique blanche

Aux Sources

Sylvie Laurent

Ce qui m’a plu tout de suite, dans le projet de Hors-Série, c’est l’idée d’éclairer l’actualité sans sombrer dans l’urgence, de parler du présent sans oublier le passé, d’entrer dans la mêlée en gardant une certaine distance. Bref, d’exercer son esprit critique.

Et pour exercer cet esprit critique, quoi de mieux que les Etats-Unis ? Pas par anti-américanisme primaire ni pour se gausser de la supériorité de notre bonne vieille France mais, au contraire, parce que les péripéties d’Outre-Atlantique nous concernent au premier chef. « Quand les Etats-Unis éternuent, le monde entier attrape un rhume », dit le dicton. Et comment ne pas faire de parallèle entre Donald Trump et Marine Le Pen ? Comment ne pas voir qu’en dépit des différences de contexte national, c’est un même racisme qui sévit des deux côtés de l’Atlantique et qui conduit, en bout de course, à la mort d’Adama Traoré et de Michael Brown entre les mains de policiers ?

En avril dernier, Judith avait invité Houria Bouteldja, pour décortiquer les structures du racisme français. Car le racisme est bien une affaire de structures sociales, économiques et politiques. Il ne se réduit pas à quelques idées rétrogrades dans la tête d’individus égarés, qu’il suffirait de remettre sur le droit chemin en leur inculquant l’esprit de tolérance. Souvent, le racisme se manifeste sans racistes, sans intention néfaste, sans idéologie raciale. Il s’accoutume facilement des discours égalitaires, universalistes et méritocratiques. C’est ce qu’explique mon invitée du jour, Sylvie Laurent, historienne et enseignante à Sciences Po. Avec elle, nous avons discuté de néolibéralisme (un peu), de racisme (beaucoup), de Sanders (passionnément) et de mouvements sociaux (à la folie). Dresser un état des lieux des évolutions sociales et politiques des Etats-Unis des quatre dernières décennies est un exercice ambitieux et périlleux ; j’en conviens. Mais mon invitée s’y est livrée avec brio.

Qui a vraiment voté Trump ? A quoi s’attendre de son mandat ? En quoi la politique de Clinton et Obama lui a préparé le terrain ? Comment, en dépit du mouvement des droits civiques, le racisme a-t-il persisté ? Et comment a-t-il été renforcé par l’idéologie du marché ? Enfin, pour finir sur une note d’espoir : où sont les forces vives de la résistance ? Et sur quels fronts s’agitent-elles ? Pour un début de réponse, lancez la vidéo.

 

 

Aux Sources , émission publiée le 26/11/2016
Durée de l'émission : 90 minutes

Regardez un extrait de l'émission

Commentaires

19 commentaires postés

Je viens de voir l'émission, avec beaucoup de retard, mais en ayant en tête l'excellent documentaire de Raoul Peck consacré à Baldwin et à ses écrits "Je ne suis pas votre nègre".
Mme Laurent est à la fois claire dans son exposé et sa diction, et passionnée par ses idées : j'aimerais beaucoup suivre ses cours et j'envie ses étudiants.
Cette émission est une des meilleures, merci aussi à Manuel qui est clair et précis dans ses questions.
Bravo à Hors Série !

Par faucon-vert, le 05/05/2017 à 17h12

@ N93
Je m’étonne que vous ayez interprété mon commentaire ainsi
Il y a aussi un autre dicton : il n'y a plus aveugle que...

Par Bernard67, le 12/12/2016 à 18h06

Merci à Hors série de diriger les projecteurs vers une problématique très sensible aujourd'hui: l'articulation entre racisme et libéralisme

Bravo à la chercheuse pour la qualité de son exposé: fluide, précis et éclairant pour la compréhension de l'élection de Trump notamment. J'aurais toutefois apprécié qu'elle précise encore mieux ce qu'implique l'"empathie" et la "solidarité par delà la ligne de couleur". Par ex, quand on est comme elle professeure d'une école élitiste et chercheuse qui dispose du privilège de publier,c'est d'aider ses étudiants non blancs et/ou pauvres à réussir par une attention préférentielle en cours, d'aider les chercheurs ou militants non blancs et pauvres à émerger par son réseau et ses relais, de les aider à trouver des postes, à publier et à s'exprimer dans des médias. Etre dans la "solidarité par delà la ligne de couleur", c'est de fournir tous les outils, ressources et aide financière aux mouvements sociaux qui luttent contre les inégalités sociales et raciales portés par les pauvres et les minorités elles mêmes. J'espère que c'est le genre de solidarité que Mme Laurent pratique et que tous les abonnés d'Hors série, moi y compris, pratiquent et pratiqueront.

Je m'étonne que Hors série ait choisi de mettre en avant un extrait qui ne soit pas représentatif du tout de l'intégralité de l'interview, en focalisant dans l'extrait sur les femmes blanches.
enfin Bernard67 semble être gêné qu'on puisse penser que les discriminations raciales puissent exister aussi en France. C'est dire que l'interview, malgré toute sa clarté, ne peut atteindre et inviter à une remise en question que ceux qui y sont prêts. Comme dit le dicton, il n'y a pas plus sourd que...

Par N93, le 05/12/2016 à 00h06

merci pour cette émission , particulièrement instructive, accessible, qui enrichit notre réflexion et nous permet je crois de mieux affronter les combats à venir.

Par monique A, le 03/12/2016 à 17h58

Superbe émission, entretien passionnant (Bien plus que celui de Chomsky dans ASI je trouve).
ça fait un bien fou, ce moment hors du temps ou on peut écouter quelqu'un sans qu'on lui coupe sans cesse la parole.
Merci pour votre excellent travail.

Par Nanook, le 03/12/2016 à 09h51

A mon tour je félicite Sylvie Laurent et Manuel pour cette très brillante intervention, les questions qu'elle suscite et les premiers éléments de réponse qu'elle apporte.
Que de parallèles à faire avec la situation française!
Merci encore.

Par Dominique Terres, le 01/12/2016 à 14h09

Parfaitement parfait !

Par Yanne, le 30/11/2016 à 23h59

Je me joins aux compliments; Quelle superbe émission !
En regardant l'émission, je n'ai pu m'empêcher comme MR34 de penser à la situation française qui se profile avec Fillon mais aussi de penser à l'attitude de beaucoup de Français envers leurs concitoyens qui sont souvent les plus démunis de par leur "histoire familiale" pour éviter de reprendre des termes qui s'appliquent plus aux USA.
Vraiment quelle superbe émission !

Par Bernard67, le 30/11/2016 à 21h33

Un très grand merci à Mme Laurent et à Manuel qui a bien structuré son entretien et a permis à Mme Laurent de faire un exposé de tout premier plan clair, juste et brillant sur la situation américaine.
Et donc, grande est mon inquiétude lorsque je vois un François Fillon arriver en tête de la primaire de la droite avec ses thèses ultra libérales, son intention de supprimer 500 000 fonctionnaires pour soi-disant "assainir" les finances publiques en vérité pour réduire au maximum la présence de l'état dans la gouvernance du pays, s'attaquer à l'état social sur tous les fronts (Sécurité sociale, assurance chômage, aides sociales....) et que dire de ses "valeurs" prétendument catholiques mais assurément rétrogrades et injustes... Bref !!! merci les socialos qui ont entrouvert la porte et déroulé le tapis rouge à cette clique d'ultra droite !
Surtout il faut continuer à inviter des personnalités à l'instar de Mme Laurent qui nous éclairent et nous aident à mieux comprendre ce qui se passe réellement. Encore merci.

Par MR34, le 28/11/2016 à 20h05

Merci à tou.te.s pour vos encouragements !
Il est difficile d'être juge et partie ; je suis donc preneur de toutes suggestions et tous conseils, sur le fond comme sur la forme.

Par Manuel Cervera-marzal, le 28/11/2016 à 12h06

Superbe travail ! Manuel, vous êtes parfait dans votre rôle.

Par Paul Balmet, le 28/11/2016 à 10h59

tout ceci est vraiment révoltant, mais quelques lueurs d'espoir, de résistance...
merci pour ces analyses et ce travail qui font une invitée exceptionnelle,
et bravo pour cette excellente émission !

Par gomine, le 27/11/2016 à 13h47

Excellente interview. J'ai adoré cette émission. J'ai appris et compris beaucoup de choses. J'ai trouvé la spécialiste très engagée et en même temps très précise et mesurée dans le vocabulaire qu'elle choisit. J'ai d'ailleurs aimé sa démarche consistant à prendre le temps de définir les mots qui sont au cœur de sa réflexion et de son exposé (race, radical). Merci.

Par Jean-Yves CAOUISSIN, le 27/11/2016 à 11h31

Ah merci merci pour cette remarquable émission qui nous donne la vraie température de ce pays plus qu’inquiétant. Jamais on n'entend ces pertinentes analyses dans les médias mainstream bêlant leurs vieilles lunes à longueur d'antenne. Dommage qu'on ne puisse pas partager cette rencontre d'une grande richesse.
Bravo à l'interviewer et à l'interviewée ! Un régal.

Par Annie HUET, le 27/11/2016 à 10h38

Merci pour cet entretien de qualité qui m'a permis de découvrir les analyses et les travaux de Mme Laurent.

Cordialement.

Par Cirneo, le 27/11/2016 à 10h34

comment vous dire toute ma gratitude pour ce superbe entretient qui éclaire d'un nouveau jour ma vision de l’Amérique! merci!

Par laure magnet, le 27/11/2016 à 03h54

@Siro. Quand même…. bonne soirée et merci de votre (vos) soutiens.

Par Raphaël, le 26/11/2016 à 19h49

Quand même, il est bien votre site.
Merci encore pour la qualité de vos intervenants.

Bonne semaine à tous.

Par siro, le 26/11/2016 à 19h42

Entretien passionnant! Sylvie Laurent et une grande dame qui éclaire par ses analyses cette période sombre mais avec cette capacité à donner l'envie de ne pas laisser faire. Bravo pour cet entretien et merci.

Par François Leroux_1, le 26/11/2016 à 18h43