Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


Lordon, Hazan : A nos amis

En accès libre

Rencontre-débat sur le livre du Comité Invisible

A l'occasion de la sortie du livre A nos amis, du Comité Invisible, le Lieu-Dit a organisé à l'automne dernier une rencontre-débat entre Eric Hazan et Frédéric Lordon. Le premier dirige La Fabrique, et se trouve être l'éditeur du Comité Invisible, depuis L'insurrection qui vient. Le second est philosophe (spinoziste) et économiste (hétérodoxe) : au delà de leur profonde amitié, ils ont, sur l'Etat et les stratégies de subversion que le Comité Invisible promeut, des opinions qui peuvent parfois diverger ; sans compter les questions et interpellations du public, vives... L'ensemble constitue un document passionnant qu'il nous a semblé essentiel de faire connaître.

C'était le 27 novembre 2014, rue Sorbier à Paris, devant un public très très nombreux, ardent, mobilisé - et impatient de passer à l'acte ! Les caméras de Hors-Série étaient là pour filmer l'événement (dans des conditions techniques difficiles), événement que nous diffusons sur Hors-Série, en accès libre… N'hésitez pas à faire tourner !

P.S : Pour accéder à la fenêtre de visualisation de l'émission, faites défiler la page vers le bas. 

En accès libre , émission publiée le 14/07/2015
Durée de l'émission : 73 minutes

Commentaires

23 commentaires postés

Lordon raconte n'importe quoi sur le Chiapas.
Comme si tout l'Etat du Chiapas était zapatiste...
Desde Chiapas...

Par Sylvain Griot, le 22/05/2017 à 19h02

Frédéric Lordon égal à lui même !
Passionné...Passionnant !

Par GAUSSENS, le 25/03/2016 à 00h16

bonjour, "l'insurrection qui vient" -je l'ai lu - c'était rigolo, "tiqqun" et ses avatars jusqu'à "nos amis" - lu en diagonale, bah oui - risible, pas vraiment, encore rigolo c'est sur mais moins, finalement pitoyable; L'insurrection pourtant elle existe mais c'est pas la vôtre, elle se
bat, pour de vrai, en Syrie et reviendra fourailler à Tarnac ou ailleurs, déterminée donc puissante, et elle pulvérise votre babil boursouflé, le quant à soi que vous affectionnéz, une sorte de vélo d'appartement : on en sort rincé sans avoir avancer d'1 mètre.

Par HUBERT PICHARD, le 28/09/2015 à 21h50

Je suis honoré que mon intervention à propos des techniques révolutionnaires décroissantes n'ait pas été coupé. Le tractopelle est également une arme de subversion très efficace contre les murs de CRS, mais cette technique n'a pas la vertu d'être décroissante. Encore qu'au nom de la cause les décroissants accepteraient surement d'entraver un tant soit peu le fameux "ne pas combattre l'aliénation avec des moyens aliénés".

Merci pour la diffusion !

Par Jean Galaad Poupon, le 07/09/2015 à 20h25

@Pierre Bouysset : sur Podemos, et l'analyse qu'en fait Lordon (guère très optimiste), je me permets de vous renvoyer à l'article qu'il vient de mettre en ligne aujourd'hui sur son blog La Pompe à Phynance : http://blog.mondediplo.net/2015-07-18-La-gauche-et-l-euro-liquider-reconstruire…

Par Judith, le 18/07/2015 à 19h21

Merci.

Est-ce seulement parce que sa vanne sur le sujet m'a terriblement pété le moral que j'en veux à Frédéric LORDON de ne pas prêter à PODEMOS la même nature - indéterminée, en mouvement, réflexive et potentiellement créative - qu'il prête à l'être humain ?

Par l'humour, il a voulu franchir la vitesse absolue que l'humour permet. Ça mérite selon moi un bon développement dont je suis très curieux.

A quand un entretien ou débat ou rencontre sur ce site entre ces émergences européennes et nos poils à gratter locaux ?

Par Pierre BOUYSSET, le 17/07/2015 à 17h47

Rencontre et débat passionnant. Une autre rencontre aussi passionnante réunissait Frédéric Lordon et Miguel Benasayag, le 8 mai 2015 au festival de Confédération Nationale du Travail, autour du livre de La Boétie sur la Servitude Volontaire. Intéressant pour répondre à la question : que peut-on faire ? https://www.youtube.com/watch?v=u7k7bzsU__Q et http://www.cnt-f.org/festival-cnt/event/de-la-servitude-a-lemancipation-avec-miguel-benasayag-et-frederic-lordon/

Par cherpove, le 17/07/2015 à 11h01

Oups les commentaires ne s’étaient pas affichés lors de mon précédent commentaire (comportement normale du site ou un bogue ?). J’ai donc ma réponse, merci ^^

Par Thomas B., le 17/07/2015 à 01h02 ( modifié le 17/07/2015 à 01h03 )

Dommage que la vidéo ne soit pas téléchargeable comme d’habitude :-(
Oui, c'est en accès libre et il faut toujours que quelqu’un soit mécontent :-p

Par Thomas B., le 17/07/2015 à 00h59

Eric Hasan m'est bien sympathique, mais peu convaincant. Les lendemains de l'insurrection qu'il prophétise ne chanteraient pas. L'état, tel qu'il existe, peut d'ailleurs s'effondrer( transitoirement seulement si l'on en croit Frédéric Lordon) sans même qu'il y ait insurrection. Existe-t-il encore un état grec (jeudi 16:07/201517 à 17h)?
Frédéric Lordon est lui plus solide dans son argumentation et, en fait, il n'y a pas de débat entre eux.
Content en tout cas de les avoir entendus.
Merci Hors-Série.

Par Robert., le 16/07/2015 à 17h26

@ Le téléchargement sera disponible au plus tard lundi.

Par Raphaël, le 16/07/2015 à 16h43

PAS TELECHARGEABLE ,???

Par Patrice Urvoy, le 16/07/2015 à 15h04

Question toute bête: pourquoi pas de téléchargement pour cette émission? En pratique, j'écoute toujours les émissions en voiture, je n'ai guère le temps de regarder d'aussi longues vidéos ailleurs!

Par Florac Emmanuel, le 16/07/2015 à 11h31

svp, y-a-t-il un lien permettant d'enregistrer le fichier ?

Par Roger Genre, le 16/07/2015 à 07h48

@triplemoi : non, nous n'avons plus rien dans les cartons ! Nous avons liquidé tous nos stocks avant les vacances qui arrivent. Mais comptez sur nous pour refaire le plein à partir de septembre.

Par Raphaël, le 15/07/2015 à 23h47

@Eeleria : comme Judith l'a très justement précisé dans son texte d'accompagnement, les conditions de captation de la rencontre étaient mauvaises ; d'une part, nous nous sommes retrouvés avec des fichiers endommagés. D'autre part, les intervenants du public ne disposaient pas d'un micro relié à la caméra, ils n'ont pas été filmés (ç'aurait été difficile techniquement de les avoir à l'image dans la foule dense du public, et par ailleurs certains ne souhaitaient pas être filmés). Leurs interventions étaient donc difficilement intelligibles en l'état ; aussi avons nous préféré en restituer la teneur sous la forme de ces cartons.

Par Raphaël, le 15/07/2015 à 23h41

Nous vivons ou pas un instant insurrectionnel en Grèce... Ce débat, contextualisé à ses dépens, est donc le bienvenu pour donner de la profondeur à tout ce que l'on peut entendre à droite et à gauche.
Ce que je retiendrai de ce débat parfois un peu confus à la fin (mais pourquoi diable ne pas avoir laissé les plans avec les questions du public plutôt que ces cartons muets qui cassaient la rythmique ?) est cette volonté de mouvement qui caractérise Eric Hazan et Frédéric Lordon.

Par Eeleria, le 15/07/2015 à 21h25

Moi aussi je serais très curieux de savoir pourquoi ce délai avant la diffusion! Et surtout : est-ce que vous en avez d'autres comme ça dans les cartons? :)

Par moimoimoi, le 15/07/2015 à 20h35

Extra, merci.

Par Cramazouk, le 15/07/2015 à 15h21

Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre décence commune...

Par Stéphane Duchesne, le 14/07/2015 à 23h40

Pareil même chose que Arnaud Romain.

J'aime beaucoup Hazan, mais je m'en méfie un peu :-) Il est comme tous les croyants capable de déni, de se re-raconter l'histoire comme ça l'arrange.
Ainsi, pour faire la démonstration qu'un peuple peut s'organiser spontanément et éviter le chaos de l'après révolution, il prend exemple sur la révolution orange ! C'est quand même oublier un peu vite que derrière il y avait des finances et une méthodologie livrés clefs en mains (comme en Ukraine) qui venait d'un fonds américain pas franchement porté sur la subversion et l'anarchie ! Pour descendre le renard on s'allie avec le loup. On peut trouver mieux comme exemple !

Par Al1, le 14/07/2015 à 23h14

Hazan fait réponse à Lordon sur le terrain philosophique. Je trouve que sur ce terrain il se trompe, est un brin simpliste, la police, qu'on soit hobbesien ou pas est toujours à l'oeuvre, même dans les mouvements insurrectionnelles. A Lordon je répondrai sur le terrain historique, qui se bat de manière vivante et, pour le moins génante pour l'Etat? ça n'est pas le front de gauche et encore moins le parti communiste, ce qui vit actuellement et permet un changement, un basculement, une insurrection, c'est la mouvance qui lutte contre l'Etat ou qui, surtout, décide de s'en passer. Peut-être est-ce pour mieux le ramener mais il est clair(à mon sens) que les zadistes, le comité invisible ou les indignés, portent le fer. Ils on leur limite mais donnent de la matière pour un changement. Pour que l'Etat revive il faut peut-être se ranger du côté des anarchistes. Philosophiquement c'est paradoxal mais historiquement ça semble vouloir passer par là.

Par Sébastien Solano, le 14/07/2015 à 21h45

1000 mercis Hors-série, mais une question... Pourquoi 8 mois après ?

Par Arnaud Romain, le 14/07/2015 à 19h50