Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par alexandre vinas

2 commentaires postés

17/01/2015 - Dans Le Film - Lettre d'un psychanalyste à Spielberg

Le Cinéma n'est pas fait pour donner une leçon de vie (et morale) afin du nous aider a changer le futur, c'est n'importe quoi de penser les choses comme ça, c'est pas au cinéma de jouer ce rôle c'est a nous , d'ailleurs si l'histoire est si meurtrière et qu'aujourd'hui encore nous sommes incapables de faire bouger les choses je vois pas comment le cinéma pourrait réussir a le faire, sachant que c'est nous qui créons le cinéma, je ne vois pas pourquoi il aurait la capacité de changer ce que nous sommes pas capables de faire directement par nous mêmes. Le cinéma doit faire rever, mais il peux aussi éveiller, il faut arreter de toujours vouloir apposer au cinéma des grilles de lecture social, pseudo intellectuel et psychanalytique, en tout cas elles ne doivent pas prendre le pas sur l'émerveillement et la puissance de l'imaginaire ..

posté le 24/03/2016 à 16h56 ( modifié le 24/03/2016 à 17h00 )

31/10/2015 - Dans Le Film - Le cas Scorsese

Super hors serie !!! Bon je suis quand même très dubitatif concernant certaines choses que vous dites sur Scorsese , quand vous parlez de contre culture , c'est vrai qu'après Raging bull Scorsese a commencé a investir le cinéma plus dans une optique de faire renaitre le cinéma de l'age d'or Hollywoodien mais en le modernisant !! Donc il apporte quand même quelque chose de très interessant , il garde cette dimension très grandiloquente du cinéma de cette époque mais en lui redonnant une nouvelle forme et une nouvelle imagerie mais pas seulement !! D'une certaine manière Les affranchis ou Casino sont contres culturel dans le sens ou ils parlent de l'Amerique non pas a travers le peuple Americain mais a travers des microcosmes communautaires, ce qui effectivement vas a l'encontre du cinéma de John Ford comme le dit MR Thoret , donc sa prouve bien qu'il ne fait pas qu'un copié collé du cinéma de l'age d'or car il le détourne en quelque sorte de l'interieur , il garde la substantifique moelle de ce cinéma grandiose d'imagerie et de conteur , car Scorsese est un véritable conteur en plus d'être un très grand metteur en scène , et le reléguer comme simple faiseur d'image serait très minimaliste.. Donc moi je vois vraiment en Scorsese (depuis Raging Bull) la réincarnation du cinéma de l'age d'or Hollywoodien certes, mais contrairement a vous je trouve qu'il y apporte vraiment quelque chose, il le modernise et l'autopsie avec toujours cette vision biaisée des mythes fondateurs de l'Amerique et du Cinéma. Après le cinéma de Scorsese (post Raging bull) avec des films comme Les affranchis ou Casino , n'est pas un cinéma qui prend a partit son public mais qui le place vraiment en tant que pur spectateur, ce sont des films qui nous racontes des histoires dans son sens le plus littéral et noble du terme , sur le fond ces films n'ont pas vraiment de dimension métaphysique , mais sur la forme la mise en scène raconte beaucoup de chose , la fin de Casino est très évocatrices (et je parles des images elles mêmes) . Ha et concernant le personnage de Jordan Belfort et de son parcours il faut pas oublier que c'est une biographie (enfin il me semble) donc Scorsese a du être contraint d'adapter l'histoire du livre d'origine. Sinon je remercie Rafik Djoumi qui m'a fait connaitre ce super site , du coup je me suis abonné , j'attend impatiemment la suite de votre programme !!

posté le 07/03/2016 à 00h41 ( modifié le 07/03/2016 à 01h18 )