Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par Sébastien Deville

2 commentaires postés

04/10/2014 - Dans Le Film - Qu'est-ce qu'un bon film ?

(je poste ça trois ans après la sortie de la vidéo, mais pas grave)

Il y a un contresens général assez incroyable concernant la conception kantienne du beau. Beaucoup disent que Kant est partisan d'un Beau objectif, qui nierait la subjectivité, qui supprimerait même jusqu'à l'existence même du sujet. C'est d'un contresens incroyable. Je pense que la moindre des choses avant de parler d'un auteur, c'est de l'avoir lu... Kant, c'est précisément celui qui a fait cette "révolution copernicienne" consistant à mettre... le sujet au cœur de l'analyse.

Je cite : "Jusqu'ici on admettait que toute notre connaissance devait se régler sur les objets. [...] Que l'on essaie enfin de voir si nous ne serons pas plus heureux dans les problèmes de la métaphysiques en supposant que les objets doivent se régler sur notre connaissance" (Critique de la raison pure). Pour Kant, la chose en soi n'est pas connaissable, le sujet ne peut connaître que les phénomènes et lui-même, se connaître connaissant les phénomènes. Ce principe est étendu au jugement esthétique : l'oeuvre constitue la chose en soi, que l'on ne peut donc pas connaître en elle-même, et le sujet constitue véritablement l'objet de la connaissance, en tant qu'affecté par des phénomènes. Le Beau se déterminera donc EN FONCTION de ce sujet, de cette subjectivité. Le jugement esthétique ne se conçoit pas sans l'intervention du sujet.

Après, ce qui distingue Kant du relativisme, c'est qu'il va tenter de construire un sujet UNIVERSEL, afin de dépasser les conditions particulières auxquelles risquent de restreindre cette forme de subjectivisme ; mais on a donc bien les deux termes : un SUJET, qui soit UNIVERSEL ; ou encore une SUBJECTIVITÉ, qui soit universelle. Kant ne prétend pas faire sans cette subjectivité, c'est un contresens total, absurde, et ignorant que de dire le contraire.

Après, Kant est évidemment critiquable sur d'autres points (par exemple le fait qu'il confond l'objectivité avec l'intersubjectivité). Mais je voulais restituer son propos de manière plus fidèle que ce que j'ai pu en voir dans les commentaires.

posté le 20/08/2017 à 13h50 ( modifié le 20/08/2017 à 13h50 )

13/04/2017 - Spéciale - Quel Internationalisme ?

Je ne comprends pas, la captation audio dure 2h20 (https://www.youtube.com/watch?v=i-11ZL0jhhw), et votre captation à vous ne dure qu'1h20 ! Quelle est la raison de ce raccourcissement ?

posté le 13/04/2017 à 19h58