Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par CEDRIC A

1 commentaire posté

05/07/2014 - Dans le Texte - Le Maître ignorant

Merci Judith pour cet entretient passionnant.
Cela faisait quelques temps que je voulais lire ce livre, et j'ai finalement commencé la lecture à l'idée de pouvoir compléter les réflexions qu'il inspirerai par cet entretient vidéo que vous veniez de terminer. Et je ne suis pas déçu!
Et au passage, j'avais envie d'apporter mon point de vue quant à l'interprétation des idées de Jacques Rancière sur l'intelligence collective ayant été plutôt surpris de sa réaction sur le sujet.
Je trouve que la notion clé du texte, celle qui pour moi résonne vraiment, au delà des questions pratiques d'éducation, est ce simple postulat de départ qui considère toutes les intelligences comme égales("Ce que les ambitieux gagnent de pouvoir intellectuel en ne se jugeant inférieur à quiconque, ils le reperdent en se jugeant supérieur à tous les autres. Ce qui nous intéresse, c'est l'exploration des pouvoirs de tout homme quand il se juge égal à tous les autres et juge tous les autres égal à lui." p96-97); et en complément, l'importance accordée par Rancière au caractère émancipateur de l'émancipé ("Ce que peut essentiellement un émancipé, c'est être émancipateur: donner non pas la clef du savoir mais la conscience de ce que peut une intelligence quand elle se considère comme égale à toute autre et considère toute autre comme égale à la sienne." p68)
Je trouve cette approche d'une fertilité infinie en terme de (re)définition des rapports entre les hommes, particulièrement dans la période compliquée que nous vivons aujourd'hui. Et je vois même dans ces mots, et derrière eux, une certaine définition de ce qu'est l'intelligence collective.
J'ai donc été passablement surpris par la réaction de J. Rancière sur ce sujet. Comment nier l'impact sur le collectif de "l'individu émancipé" lorsque l'on considère celui ci comme tout autant émancipateur? Et donc la réalité d'une certaine intelligence collective?
Et, comme je le pense depuis longtemps, mais encore plus après la lecture de ce texte et ce malgré l'opinion de J. Rancière, Internet en est clairement un bel exemple. Horizontalité, partage et accessibilité à "tous" des connaissances, mais aussi recherche et comparaison en tout genre, affirmation ou remise en cause de ses opinions et j'en passe, internet est indéniablement un outil émancipateur au potentiel immense.
J'aurais aimé avoir son avis sur ce point précis.
Ceci dit, il m'a semblé moins en phase avec ce qu'il écrit que je ne le pensais à la lecture. D'une part parce qu'il incarne curieusement assez bien ce côté Maître Explicateur-Supérieur qu'il condamne pourtant(et de façon flagrante lorsqu'à quasiment chaque analyse critique de Judith, il la reprend, la "corrige", plutôt que de laisser s'exprimer son intelligence "à elle" stimulée par ses mots "à lui" et d'en discuter, même si l'interprétation est différente; mais justement, bien qu'elle soit différente n'en est t'elle pas moins enrichit du simple fait qu'elle soit produite par une autre intelligence?...bref je m'égare..)
Et puis c'est un peu comme s'il avait juste voulu balancer toutes ces belles idées, de façon un peu provocatrice, pas tant dans le but de "mettre en pratique" certaines d'entre elles, mais plutôt pour le plaisir un poil vicieux de jeter un beau pavé dans la marre intellectuelle des enseignants explicateurs mais aussi des autres; de semer une petite tornade dans les têtes.
Et si c'est le cas, on peut dire que c'est réussi!

posté le 29/07/2014 à 23h01