Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par Maud

4 commentaires postés

15/10/2016 - Aux Sources - La démocratie, c'est fini ?

La démocratie a t elle jamais existé ? La conférence donnée dans une université à la veille du premier débat Trump/clinton est édifiante; Conférence donnée par Larry Lessig, professeur à Harvard et qui fut sollicité pour entrer à la cours suprême (poste honorifique, convoité, à vie) et il refusa. Il bénéficie d'une haute autorité moraleet même depuis quelques années un combat hérïque pour ouvrir les yeux sur les méfaits du système qui dirige le monde..
Aujourd'hui il décrit de façon implacable comment "le système" tient les rËnes en choisissant même les candidats soumis au suffrage universel.Démonstration implacable qui fait référence au passé et cite même le cas de Hong Kong où les candidats sont présélectionnés par le système. Conférence en anglais avec possibilité de traduction de médiocre qualité mais qui a le mérite d'exister. A écouter absolument !
https://www.youtube.com/embed/8xUFV5qrQyc?rel=0

posté le 15/10/2016 à 15h12

18/06/2016 - Dans le Texte - Ce cauchemar qui n'en finit pas

"En 1983, ils ne pouvaient pas prévoir" et pourtant .. Quand la base d'une Union est le marché et la libre concurrence effréné , certains furent lucides il y a bien longtemps sur ses conséquences. Je pense notamment à Mendès France qui refusa de voter le traité de Rome. Son discours à l'assemblée (disponible sur le net) décrit ce qui allait nous arriver à partir des bases et de idéologie de ce traité.. Mendes ne peut être qualifié de nationaliste borné. Monet est au Panthéon, Mendès adulé sans doute mais sa pensée oubliée.
Par ailleurs nous ne serions pas en régime totalitaire.Non si on se réfère aux formes du passé. Mais le totalitarisme a su s'adapter. Plus de mesures physiques de coercition qui provoquent la dissidence et la révolte (du moins jusqu'à présent) mais quand, quoiqu'on vote il est impossible de changer de politique, quel nom donner à ce type de situation si ce n'est la forme moderne du totalitarisme.
La connivence entre élites mondialisées (politiques, économiques, journalistiques etc) est bien une forme de totalitarisme contre les peuples et la démocratie.
Parlons de la loi travail qui justement ne peut se combattre qu'au niveau national. Aux USA la flexibilité a toujours existé, point de combat sur le sujet, en Allemagne elle fut imposée sans résistance il y a une quinzaine d'année. En France en Belgique elle provoque des révoltes. Le combat national a donc tout son sens même si certains thèmes peuvent être mondiaux. Un débat Laval/E Todd serait le bienvenu sur ce thème. 40 ans de recherches pour Todd sur le sujet.
Cet entretien est intéressant mais trouve vite ses limites compte tenu des prudences de l'invité

posté le 19/06/2016 à 23h09

22/11/2014 - Aux Sources - Les Nouveaux rouges-bruns

Après avoir visionné cette interview je me suis dit : "au fond le philosophe Dany-Robert Dufour a raison, le néo-libéralisme ce n'est pas un pensée économique mais bien une pensée totale";Elle imprègne toutes les sphères de l'humanité. c'est fou comme sous des airs de bons sentiments on peut faire passer une pensée aussi totalitaire, celle qui au lieu de débattre des idées se contente de disqualifier avec l'appui de la sphère médiatique traditionnelle.
Allez courage Maja, la pensée critique qui résiste à la pensée commune existe.

posté le 22/11/2014 à 19h10

23/08/2014 - Aux Ressources - L'édition avec éditeur

A propos d'Amazone : Je suis en permanence interpellée par la complexité de l'être humain.Je lis le site les-crises qui se veut hors de la pensée unique et qui depuis plusieurs mois fait un travail d'information hors mainstream sur l'Ukraine ou autre sujet d'actualité. Le site vient de publier un billet où il s'emploie à défendre Amazone au prétexte de la défense du pouvoir des citoyens qui nous le savons s'appauvrissent de mois en mois. Sur un tel sujet (Amazone) leur raisonnement est biaisé, ils ne voient pas le danger à moyen et même court terme. Oui la globalité de la perception d'une situation n'est jamais la même d'un être humain à l'autre. L'interview de M Hazan leur serait utile ne serait-ce que pour pouvoir en discuter ensuite avec les arguments poignants de M Hazan délivrés avec un tel humanisme.

posté le 28/08/2014 à 21h16