Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par MSC

21 commentaires postés

11/02/2017 - Aux Sources - To vote or not to vote

On a rarement vu un chantre de l'abstention enfermé dans l'électoralisme au point de proposer de négocier un "retour aux urnes" contre telle ou telle mesure ! M'enfin, "plume de Bayrou" est en soi une oxymore ...

En plus de la contribution de "Prochain Chapitre" ci-dessous, celles et ceux qui prennent au sérieux l'idée qu'il n'y a pas grand-chose à attendre d'une élection pourront lire le bréviaire de Noam Chomsky et John Halle sur la question (en anglais) : https://chomsky.info/an-eight-point-brief-for-lev-lesser-evil-voting/
(un billet de juin 2015, dans laquelle ils expliquent brièvement pourquoi ils estiment justifié de voter pour Clinton si on se soucie réellement du sort de celles et ceux que l'élection de Trump menace).

En gros : puisque d'un côté il n'y a pas grand chose à en attendre, et qu'en même temps il y a des dangers potentiels pour des personnes fragilisées et visées par certains partis et canditat-e-s, alors glissons un bulletin du "moindre mal" dans l'urne lorsque celui-ci nous semble clairement discernable (close importante bien sur, mais pas si rare), et retournons à nos activités véritablement utiles.

posté le 13/02/2017 à 15h05 ( modifié le 13/02/2017 à 15h06 )

05/11/2016 - Dans le Texte - Les affects de la politique

Merci pour cet entretien !
Comme souvent avec l'ami Lordon, la généralité des concepts permet d'explorer beaucoup de pistes avec beaucoup de perspectives possible (des neurosciences à la psychologie et la sociologie et à une forme de critique esthétique, etc.). Au passage, je me demande quel serait son avis sur les pratiques thérapeutiques dites "psychocorporelles", par exemple l'autohypnose dans laquelle un sujet crée, recrée, ou modifie les affections de son corps par l'action de son imagination.

Il y a évidemment 2 paradoxes très gênants au cours de l'entretien :
- Judith recommande chaudement un film et le spoil dans la même phrase ...
- surtout, vous montrez sans prévenir des images auxquelles votre invité dit (quelques secondes plus tôt !) ne pas vouloir s'exposer

J'ai vu que ça avait déjà été relevé dans le forum, mais l'entretien souligne a juste titre la force des effets d'accumulation.

posté le 07/11/2016 à 15h37

09/07/2016 - Aux Ressources - La face cachée du Comité invisible

Merci beaucoup à Ugo (qu'on a pas senti trop stressé durant l'entretien !) et à Laura.
On a besoin de continuer à nourrir la réflexion au moment où l'intensité de l'action retombe un peu (beaucoup ...), et vous nous êtes précieuses.

J'ai l'impression qu'il y a plus de coupures que d'habitude (?), ça rend toujours curieux : qu'ont-ils dit ? pourquoi l'avoir enlevé ? N'y a-t-il pas certains passages qui mériteraient d'être mis en ligne séparément, comme "bonus" sur tel ou tel thème ?

PS de troll : Eric Hazan va-t-il à présent demander à ce que son entretien "Aux ressources" soit retiré du site ? (Ce serait littéralement à se pendre.)

PS (à peu près) normal, quoique sans rapport avec la choucroute : les fans de Lordon qui tomberont sur le papier d'Ugo Palheta dont il est question dans l'entretien ne manqueront pas, à la lecture du titre, de penser à un ancien post de blog de l'ami Fredo (http://blog.mondediplo.net/2014-02-07-Les-evitements-visibles-du-Parlement-des) - ancien mais toujours utile dans la mesure où le "rosanvallonisme" continue de prospérer.

posté le 11/07/2016 à 23h08

04/06/2016 - Aux Sources - Le maniement des hommes

La distinction entre rationalité du management et logique du profit est vraiment très intéressante et utile. Merci à Maja et à son invité.

Quelle surprise, néanmoins, de découvrir qu'avant la généralisation du management rationnel, le monde capitaliste voyait s'épanouir ouvriers et patrons dans une "grande proximité", avec un "lien très fort entre les ouvriers et les patrons qui fait que le soin était naturel", poussant à des "gestes éthiques" et "humanistes", "comme on prend soin des gens de sa famille".
Apparemment l'exploitation salariale aussi, c'était mieux avant.

posté le 08/06/2016 à 18h55

21/11/2015 - Aux Ressources - La réaction philosémite

WOW itou ! Merci à Laura et à Yvan !

Ce n'est pas le premier entretien du site qui aborde (cette fois de façon à peine oblique) la question de la critique des médias, avec des morceaux entiers de Bourdieu dedans. Il semble donc inévitable que vous finissiez par consacrer une émission à ce sujet transversal et si important. J'ai hâte !

ps : selon la revue prescrire, les sirops contre la toux sont très bénéfiques aux laboratoires qui les fabriquent, aux pharmaciens qui les vendent, et aux médecins qui les prescrivent. Pour les patients en revanche ...

posté le 23/11/2015 à 15h54

03/10/2015 - Aux Sources - Le culte des droits de l'homme

Merci beaucoup Maja !

On peut signaler (en passant) que toutes les grandes puissances ont toujours justifié leurs agressions par la poursuite de grands principes moraux, et que de ce point de vue, la déclaration des droits de l'homme est le prétexte à la mode depuis quelques temps, mais qu'elle n'a pas fondamentalement changé les pratiques (sur cette question du prétexte à l'agression seulement).
Pour se faire une idée de la question, on considérera la sceau de la colonie du Massachussets, fondée dans les années 1620 : on y voit un indien, armes vers le sol, il dit : "come over and help us" ...

posté le 24/10/2015 à 23h32

10/10/2015 - Aux Ressources - La politique du rire

Merci Laura !
La parenthèse de votre présentation - "(Aux Ressources oblige)" - donne l'impression que vous vous excusez presque d’adopter cet angle (en tout cas je l'ai lu comme ça). Si c'est le cas, vous avez tort : cet entretien est particulièrement intéressant parce qu'il évoque les conditions d'émergence et de diffusion d'un spectacle politique au vrai sens du terme (il est vrai par le seul procédé de l'introspection de l'artiste, fatalement insuffisant).
Ceux qui veulent connaître le détail des positions d'Océannerosemarie peuvent aller voir son spectacle ; ceux qui aimeraient comprendre pourquoi les "chatons violents" sont aussi rares peuvent commencer par regarder aux ressources !

J'en profite pour indiquer les articles qu'acrimed a consacrés au petit journal : http://www.acrimed.org/+-Le-Petit-journal-+
Et pour recommander, en plus de ses spectacles, la série de Louis CK ("Louie") : où le comique profite de la liberté totale accordée par la chaîne (FX) pour inventer bien au-delà de la série comique, avec des purs moments de grâce - et David Lynch acteur, mémorable.

posté le 19/10/2015 à 20h09

19/09/2015 - En accès libre - Le salaire à vie

Merci beaucoup.

Tout cela donne une autre portée à l'offensive actuelle sur la législation du travail, et sa déclinaison locale sur le statut des fonctionnaires. Il s'agit bien sur d'une "modernisation", d'une "adaptation au monde globalisé", de "la fin des privilèges" ... mais ça ressemble fort à une régression sociale majeure ; et encore plus lorsque vu avec la perspective de Bernard Friot. Si les quelques progrès anticapitalistes "déjà là" préfigurent ce vers quoi nous souhaitons tendre, il est plus que crucial de nous battre pour les conserver - puis les étendre.

posté le 28/09/2015 à 17h33

27/06/2015 - Dans le Texte - L'Humanitude au pouvoir

Vous êtes décidément merveilleuses ! (Et moi réabonnée sans hésitation !)

Je pense qu'une bonne façon de concevoir le modèle décrit par Jacques Testard est de le considérer comme une construction institutionnelle pour "après" ; après la constitution d'un autre rapport de force entre les différentes classes sociales, favorisant des modifications profondes de la structure politique à même de faire naître de nouvelles institutions ; nous préparer à un tel moment semble utile. Et dans cette perspective ce modèle a un avantage certain : il a déjà été expérimenté, ce qui permet d'y réfléchir avec quelques élément empiriques.
Il me semble en tout cas que ce modèle ne dit rigoureusement rien du passage du "maintenant" au "après" ... et nous attendrons le mode d'emploi de Bernard Friot. Pour finir là-dessous, il faut reconnaître que vu comme ça, le seul périmètre d'application envisageable (à une horizon à peu près raisonnable) de ce modèle reste l'échelon national.

Pour répondre à un commentaire antérieur concernant le "bien commun", je pense qu'on peut commencer par en accepter une version un peu restrictive, et très ancienne. Cette version comprend le bien commun comme un ensemble de ressources dont tous hommes devraient pouvoir jouir librement (et par conséquent qu'ils se doivent de protéger) : pour faire simple, les "ressources naturelles". Elle remonte (au moins !) au XIIIè siècle et à la Charte de La Forêt qui accompagnait la Magna Carta (pour les anglophones, Noam Chomsky en parle ici : http://www.chomsky.info/articles/20140107.htm). Le sujet est pour le moins actuel, et laisse entrevoir là encore des résistances d'une grande violence : une vraie défense du bien commun remet par exemple en question les principes de fonctionnement de la totalité de nos industries, ainsi que le concept de propriété privée. Le sujet est également crucial : il en va des conditions de possibilité de (sur)vie de nos enfants - ou de leurs enfants. Avec cette conception du bien commun, le modèle de Jacques Testard est très intéressant (avec les limites soulevées qui appellent nombres de clarifications). Malheureusement le temps de l'inaction passe vite ...

Vivement Bernard Friot !

posté le 24/07/2015 à 13h39

23/05/2015 - Aux Ressources - Economie: l'offensive mainstream

Bravo, et merci.

J'aimerai savoir, Laura, si jamais vous passez par ici, ce que vous avez pensez de l'émission de france inter à laquelle vous avez participé la semaine dernière : "A quoi servent les économistes s'il disent tous la même chose ?" (http://www.franceinter.fr/emission-le-debat-de-midi-a-quoi-servent-les-economistes-sils-disent-tous-la-meme-chose).
Le "débat" me semble ne pas avoir eu lieu ...
J'ai par ailleurs une curiosité d'ordre physiologique : quelle dose d'anxiolytiques aviez-vous prise pour pouvoir résister à la nécessité de frapper Augustin Landier ?

posté le 20/07/2015 à 14h51

23/05/2015 - Aux Ressources - Economie: l'offensive mainstream

Excellent choix d'invités et très bonne émission, merci !

On aurait effectivement pu vous écouter détailler plus longuement (et lentement !) l'historicité des théories économiques ...

Pour celles et ceux qui seraient curieuses d'Ayn Rand (et accessoirement anglophones), Stephen Colbert permettait il y a déjà un moment d'apercevoir le genre d'idées qu'elle a pu développer : http://www.huffingtonpost.com/2009/03/12/stephen-colbert-loves-ayn_n_174204.html

posté le 26/05/2015 à 23h51

07/02/2015 - Aux Sources - La médecine du tri

Merci pour cette émission qui permet d'ouvrir la réflexion. Malgré le côté un peu patchwork avec les différents cadres abordés à la suite, on voit bien que ce problème de triage (comme d'autres) est inhérent à tout concept de "système de santé" (c'est-à-dire à toute mise en commun de ressources dans un objectif collectif d'amélioration de la santé ... de tous ? du plus grand nombre ? des plus exposés ? les questions se posent dès la définition), et vous nous permettez de nous y pencher, salutairement.

Deux remarques quand même :
- la présentation du compagnonnage des étudiants en médecine comme à la fois nécessaire et dangereux lorsque dénué de réflexion sur leurs pratiques me semble tout à fait juste ; celle des internes comme de pauvres petits mal logés et mal traités ... nettement moins
- plus anecdotique : la situation actuelle de l'hépatite C et celle du VIH il y a 25 ans n'entretiennent de rapports qu'assez lointains (c'est un peu long à développer mais si ça intéresse ...)

posté le 21/02/2015 à 12h13

22/11/2014 - Aux Sources - Les Nouveaux rouges-bruns

Puisqu'il n'y a pas de mal à faire du bien : j'y vais de mon petit mot soutien (pour Judith et Maja, particulièrement attaquées, mais qui vaut dans le fond pour les cinq intervieweuses ; et même Rafik Djoumi - c'est Noël !).
Essentiellement pour des raisons personnelles cependant : il ne faudrait pas que tout cela vous décourage d'inviter des penseurs pertinents et originaux (je pense ne pense pas tellement à Amselle, mais à tous les autres ...) et de les confronter, dans le débat courtois comme vous l'avez fait, lorsque vous avez un désaccord et/ou qu'ils sont victimes de désorganisation intellectuelle avancée (lycée de Versailles).
Votre travail aide à comprendre le monde, donc ne lâchez rien !

A bientôt

ps : Judith, j'espère que vous ne lisez pas également tout ce qui s'écrit sur le forum d'@si ...

posté le 10/12/2014 à 23h54

11/10/2014 - Dans le Texte - Les transclasses

Si jamais quelqu'un repasse dans ce forum ...
Je copie le lien donné par Judith dans le forum d'un autre entretien, vers la vidéo d'une soirée "Transclasses", où Laurent Bove, Geoffroy de Lagasnerie et Frédéric Lordon exposent leurs points de vue sur le livre de Chantal Jaquet, puis Chantal Jaquet leur répond.

J'en profite pour réitérer, en la précisant, une question à l'équipe du site (question initialement posée dans le forum du premier "dans le mythe") : que pensez-vous d'adjoindre à chaque vidéo une petite section "références", qui pourrait contenir, en plus des références de l'oeuvre abordée dans l'entretien, celles des autres œuvres citées, et éventuellement d'autres éléments pour élargir, ou approfondir le débat (comme cette vidéo de la soirée transclasse par exemple) ?

posté le 22/11/2014 à 17h41 ( modifié le 22/11/2014 à 17h41 )

08/11/2014 - Dans le Texte - Le principe démocratie

Merci beaucoup de nous avoir signalé cette vidéo, où les intervenants exposent des points de vue effectivement très intéressant sur le livre lui-même passionnant de Chantal Jaquet.

Deux brèves remarques :
1) on n'y verra rien, ou très peu, qui permette de penser la non-reproduction des institutions.
2) si la réflexion conceptuelle qui y est développée peut être un appui pour suggérer, comme Judith le fait avec Albert Ogien, que la théorie de la reproduction de Bourdieu est dépassée, ce ne peut être qu'avec une acception très précise du mot "dépassé", et pas nécessairement celle qu'on entend le plus spontanément. Loin que le travail de Chantal rende celui de Bourdieu obsolète, on peut dire qu'elle le complète, l'augmente, et donc en un sens, oui, le dépasse. Un peu plus concrètement, et pour paraphraser Chantal Jaquet : l'habitus n'est pas rendu inopérant par la complexion, mais bien plutôt englobé par elle.

posté le 22/11/2014 à 17h32

22/11/2014 - Aux Sources - Les Nouveaux rouges-bruns

Je n'ai pas encore vu l'émission mais ça promet ...

Pour ce qui est de Chomsky, je pense que le hiatus vient de ce que Yanne mentionne, mais aussi d'ailleurs.
Les gens qui le discréditent avec de telles accusations ne l'ont en général pas lu, ou mal lu. Il a été méprisé et parfois violemment attaqué par nombre d'intellectuels français, sur des sujets assez variés ; Bricmont racontait ça dans le monde diplomatique en 2001 déjà : http://www.monde-diplomatique.fr/2001/04/BRICMONT/1829.
Je crois qu'aucun de ses détracteurs n'a jamais pu apporter quoi que ce soit de sérieux pour appuyer ces invectives.
Voir ici pour un démontage en règle du procédé (ici utilisé par Philippe Corcuff, sur le sujet de la critique des médias) consistant à trafiquer des citations pour construire un propos que Chomsky n'a jamais tenu, et le réfuter ensuite : http://www.acrimed.org/article2434.html

posté le 22/11/2014 à 17h22 ( modifié le 22/11/2014 à 17h22 )

15/11/2014 - Aux Ressources - Théâtre : du service public au self-service

Bravo !

On retrouve de plus en plus de résonances entre les différents entretiens du site, les pensées se croisent, se complètent, s'entrechoquent : ça bouillonne !

En particulier, il me semble vivement recommandé à celles et ceux qui ont aimé l'entretien de visionner ceux avec François Chevalier et Jacques Rancière.

Pour ce qui est du Capital et son singe, je comprends ce veut dire Olivier Neveux quand il parle de connivence narcissique. Néanmoins, la pièce a nourri des réflexions intéressantes, comme dans l'entretien de Judith avec Albert Ogien par exemple.

posté le 20/11/2014 à 00h02

08/11/2014 - Dans le Texte - Le principe démocratie

Quel dommage, Judith, que vous n'ayez pu vous laisser aller à votre envie de continuer à discuter de tout ça pendant 3 heures ... Et merci pour les 85 minutes disponibles !
C'est tellement riche qu'on voudrait souvent faire pause, et ajouter des questions, des remarques, faire préciser ... ça durerait des heures.

Pour revenir à Gramsci, il est réapparu dans l'entretien longtemps après avoir été mentionné explicitement : lorsque vous citez Badiou qui oppose "les mouvements" (disons comme ça) aux théories et aux théoriciens, les premiers étant supposément hermétiques aux seconds, on aurait envie de proposer à Albert Ogien la qualification des ces mouvements comme coalitions de subversivistes ; pas sur qu'il souscrive à l'idée, mais l'ironie vaut presque le coup à elle seule. (Je crois que Beppe Grillo a déjà été affublé du terme).

Comme on l'a déjà dit de Gramsci, je pense qu'il faut le dire de Bourdieu : épinglons-le à souhait, mais ne lui faisons peut-être pas tout dire, et en particulier ce qu'il n'a sûrement pas écrit. Si, pour le béotien que je suis, sa théorie s'est surtout attachée à décrire comment les institutions se reproduisent (et ce qui se reproduit avec elles), je ne pense pas qu'il ait jamais considéré qu'elle ne pouvaient que se reproduire, sensiblement invariables ; ou me trompe-je ?

Mais de Bourdieu on restera assez loin, et en particulier au moment d'aborder la question des médias, et l'idée général de la connivence, ou au moins de la complaisance avec les puissants. C'est probablement le seul point où AG ne développe pour ainsi dire aucune réflexion : c'est ainsi, en France (si Chomsky regarde ...), apparemment inévitable (naturel ?), et c'est dommage mais heureusement des journalistes de Médiapart et d'ailleurs font différemment. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne verse pas dans le structuralisme.

Tout ça nous amène à @si (sans malice), où l'on a pu voir, dans une émission récente, un membre de podemos côté Iglesias, nuancer la dichotomie telle qu'elle est présentée à la fois par Daniel Schneiderman dans son émission et par Judith dans la sienne : il y explique que la motion "verticale" d'Iglesias fera tout voter par tout le monde (le programme, les listes électorales, les alliances éventuelles, etc.), tandis que la motion "tirage au sort" prévoyait la mise en place des commissions hiérarchiquement étagées (l'ami de Podemos dit "des structures intermédiaires) qui dessinent aussi de la verticalité.

Encore merci. Et juste : encore !

posté le 19/11/2014 à 21h58

13/09/2014 - Dans Le Mythe - Les Anges de la vengeance

Merci, et bravo, aux quatre protagonistes de cette discussion très riche.

Est-il possible d'organiser quelque part sur le site, ne serait-ce qu'en commentaire de l'entretien, une biblio/filmographie qui permettrait de retrouver les œuvres citées parfois en rafales ?

posté le 26/10/2014 à 19h20

04/10/2014 - Dans Le Film - Qu'est-ce qu'un bon film ?

@Lefayot (très - trop ? - longtemps après ...)

Vous citez Bourdieu :
« Parce que les pratiques les plus nobles et les plus rares leur sont interdites, les cadres subalternes et les cadres moyens peuvent trouver dans la dévotion photographique, esthétisme du pauvre, comme dans toutes les pratiques culturelles de second ordre, qu'il s'agisse de la lecture de revues de vulgarisation, Historia ou Science et vie, ou de l'érudition cinématographique un moyen à leur portée de s'affirmer comme différents. Parce qu'elle ne se détermine que négativement, l'esthétique apophatique des dévots reste déterminée, dans le choix de ses objets ou dans la manière de les saisir, par l'esthétique populaire qu'elle nie.» (Un art moyen)

Et vous enchaînez : "Ce qui tendrait à prouver que pour Bourdieu la hiérarchie esthétique existe [...]"

Il me semble que c'est une conclusion difficile à tirer du passage que vous citez. Bourdieu y dit uniquement qu'il y a une hiérarchie entre pratiques culturelles, et une hiérarchie socialement instituée. Et en effet : qui mettrait la pratique de la photographie ou la lecture des cahiers du cinéma sur le même plan (social) que la pratique du golf, la fréquentation de vernissages "VIP", ou l'oenophilie version grands crus classés ? De ces pratiques, "plus nobles et plus rares", sont exclus "les cadres subalternes et les cadres moyens" qui dans leur recherche de pratiques ennoblissantes adoptent "une esthétique apophatique" dont le négatif est l'esthétique populaire - qui détermine donc ces pratiques "moyennes" (ces derniers guillemets ne marquent pas une citation mais un raccourci). Je ne crois pas que Bourdieu dise autre chose (forcément me direz-vous, en paraphrasant à ce point ...), en tout cas pas de trace d'une reconnaissance d'une hiérarchie esthétique autre que socialement construite ; et c'est là qu'on retombe sur l'incompréhension initiale : qu'est-ce qui pousse Laurent Jullier à refuser si massivement le parrainage de Bourdieu que Murielle Joudet lui propose, non sans logique d'après le contenu de l'entretien ?
Si un autre passage de l'oeuvre de Bourdieu (ou le même lu différemment) ou de celle de L. Jullier, permet un éclairage sur la question, je suis preneuse.

Par ailleurs, pour continuer de paraphraser d'autres commentaires, merci à Murielle et Judith (et Maja et Laura) de nous offrir des voix différentes de celles qui nous bassinent partout ... et des leurs propres !

posté le 25/10/2014 à 01h24

27/09/2014 - Aux Sources - Pressions et expression

Je suis un peu déçue : tout cela semble se tasser, et on aura pas eu de commentaire de J. Bricmont (notamment sur l'idée selon laquelle, si j'ai bien compris, un juge avec un patronyme juif ne devrait pas juger d'affaire ayant trait à l'antisémitisme, ni un juge avec un patronyme magrébin d'affaire d'islamophobie etc., au moins pour les affaires "sensibles" ou "médiatiques" ; idée totalement absente du livre de J. Bricmont, et qui n'est pas abordée dans l'entretien avec Maja).

Au passage merci à Maja et Judith de nous permettre de juger sur pièces les idées avancées par J. Bricmont (entre beaucoup d'autres j'espère !)

posté le 03/10/2014 à 13h24