Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par Sebastien Lamy

2 commentaires postés

27/06/2015 - Dans le Texte - L'Humanitude au pouvoir

@Papriko, je suis assez d'accord avec Judith. Je ne vois pas bien en quoi les "experts" désignés pour être membres du comités de pilotage manqueraient de carburant. On leur demande leur avis à propos d'un sujet sur lequel ils ont déjà consacré une bonne partie de leur temps. Je pense qu'on peut pré-supposer qu'ils sont déjà suffisament motivés pour partager leur avis sur la question.

La question du carburant par contre, peut se poser pour les citoyens eux-mêmes. Mais dans ce cas précis, et de la même manière que pour les cours d'assises, je pense que ce doit être un devoir. Au même titre que c'est un devoir de voter dans notre belle république, ce devrait être un devoir de faire partie d'un rassemblement citoyen si on y est appelé. Et sur ce dernier point, je pense que les propositions de Chouard sont loin d'être stupides:
- Chaque citoyen peut suggérer un autre citoyen pour un rassemblement (quelqu'un qu'il pense légitime)
- Parmis tous les citoyen suggérés on enlève les 15% avec le plus de vote (pour eviter ceux trop influents) et on enlève les 15% avec le moins de vote (pour créer une forme de légitimité)
- Parmis les 70% restant, on tire au sort les membres du prochain rassemblement
- Chaque citoyen à le devoir de participer (est-ce synonyme d'obligation ? j'en sais rien)

Est-ce que pour un citoyen, la notion de devoir combinée au fait d'avoir été choisi en premier lieu par d'autres citoyens (proches, ou moins proches), ne procurerait-elle pas l'énergie nécessaire dont il est question ?

posté le 13/07/2015 à 17h00 ( modifié le 13/07/2015 à 17h01 )

27/06/2015 - Dans le Texte - L'Humanitude au pouvoir

Tout le problème, comme le soulève Judith, viens dans la désignation des membres du comité de pilotage et d'administration qui peuvent, de par leur position, influencer d'un coté ou de l'autre.

Une des solutions, à mon sens, serait de laisser cette designation aux membres même de la conférence de citoyens qui ont été tiré au sort. Les citoyens auraient alors une double responsabilité:

Premièrement, celle de discuter/decider sur le sujet défini pour la conférence. Deuxiement, de décider quel sera le prochain sujet traité, et plus important, qui sera désigné dans le prochain comité de pilotage. Alors c'est sur, ça demande au moins double de temps pour les citoyens, mais on se décharge de la question de l'influence et de la partialité du corps organisationnel puisqu'il est laissé à la charge du groupe précédent.

posté le 03/07/2015 à 22h37 ( modifié le 03/07/2015 à 22h53 )