Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


commentaire(s) publié(s) par Régis Barfuss

5 commentaires postés

27/05/2017 - Dans le Texte - Pleins pouvoirs à la police ?

Hannah Arendt : "il n'y a rien de plus dangereux qu'un fonctionnaire" oui, et l'insurrection d'une maison d'édition parisienne post-situationniste,
mais décontextualisé, ce que je fais dire à Arendt est équivoque, dangereux, c'est performativement dangereux comme le fait Mélenchon avec vos passions tristes. Il y aura toutjours une tension entre ordre et liberté à moins d'évoquer le chaosmos.

posté le 28/05/2017 à 17h26

27/05/2017 - Dans le Texte - Pleins pouvoirs à la police ?

J'ai rencontré le directeur de thèse de Mr de Lagasnerie, ce dernier auteur de "Bourdieu structuralisme Héroïque" m'a confirmé que je ne devais plus perdre mon temps avec son ouvrage "penser dans un monde mauvais", mieux vaux la source french theorie ou lire Houellbecq. Il m'a même dédicacé son livre pour mon fils de 7 ans "Mischka, petit spinoza". juste pour confirmer qu'à l'oral De Lagasnerie c'est bien,mais qu'à l'écrit il répète ses paires, et même au puf c'est bof. Peut-être cela explique l'action pour le moins symptomatique de son collègue Mr Eribon sur votre site. Vous pouvez pas être faciste et attaché de presse du nouvel obs. Bisous Judith

posté le 28/05/2017 à 15h48 ( modifié le 28/05/2017 à 15h56 )

27/05/2017 - Dans le Texte - Pleins pouvoirs à la police ?

Il aurait été génial d'entendre une ou deux personnes interdite de manifester, afin de voir si l'hypothèse du mal radical de Kant est obsolète. Peut-être est il non disponible à l'écoute l'absent du débat dont on a une photo. je voulais une justification, car je ne sais pas en quoi toutes les idées sachant que celles des fanatiques doivent être réprimées, une photo justifie un tel procès à charge contre l'institution. Sur un autre plan mes élèves de terminale disent blacks pour noir, je ne sais pas pourquoi ... mais l'emploi à nouveau d'arabe attise les passions tristes et nous diminue dans notre puissance de perseverer dans l'être (pas un sujet, donc pas d'assujettissement, mais une puissance), la haine alors revient, comme Monsieur Lordon dont vous êtes définitivement l'attaché de presse, vous le dirait en bon spinoziste. Au fait c'est qui ce militant en photo pris acte que le mal est banal?

posté le 28/05/2017 à 15h40 ( modifié le 28/05/2017 à 15h44 )

06/05/2017 - Spéciale - Osons causer dans l'entre-deux tours

la maitresse d'école. devant des gamins, judith, zut l'insoumission qui vient de you tube google, puisque c'est la novation de mélenchon

posté le 13/05/2017 à 02h57

06/05/2017 - Spéciale - Osons causer dans l'entre-deux tours

répugniant a bout de souffle pour faire français et pas européen même s'il était de notoriété publique que godard aime l'argent... ouf trois minutes..c'est long et réducteur . c'est plein de naiveté , et pour autant cela cache du ressentiment . bcp désepère, antisémites fn , ou mélanchon, cependant ce dernier démultiplie la servitude volontaire donnant l'impression de l'insoumission qui vient.
pourquoi cette intro répugniante sans contractoire. de nouveau judith désire lordon qui se comprend lu-même, j'espère, enfin après le fiasco entre le cnrs et et le npa cela se complique. ne pas réduire spinoza aux affects, please, si ce n'est pour parler de la puissance ou conatus, hobbes, nietzsche et la grande santé. expliquer a lordon qu'il doit recommencer avec la philo : on est sujet ou on est puissance. à 17 ans un élève de trem fait la différence, toutefois toutes mes ecxuses s'il se comprend li-même, mais cela m'affecte de tristesse et me diminue comme pour eribon qui ne comprenait que lui même. on fait un hors série a brest bibilotheque des capucins francois mitterand et on dégulingue le mal tojours déjà là du fait de nos détermination pathologiques, être un corps... enfin je vais être grossier alors j'attends la suite mais dix minutes c'est éprouvant

posté le 13/05/2017 à 02h47