Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


Le Front éditorial

Spéciale

Bussoni, Hazan, Norrito

Le colloque Penser l’émancipation s’est tenu du 13 au 16 septembre 2017 à l’université Paris-8 à Saint-Denis. Animé par un réseau international qui s'inscrit dans le long héritage de la politique d’émancipation, de la critique de la modernité et du mouvement ouvrier, il ouvrait un lieu singulier pour ceux qui ont à coeur de transformer l'ordre existant. Regroupant chercheurs et chercheuses, militants et militantes, il a constitué un espace pluraliste, ouvrant à chacun et chacune la possibilité d'émettre des hypothèses théoriques, de les éprouver au contact des pratiques politiques, de soumettre les résultats d'une enquête (militante ou académique), pour affronter les problèmes du présent. On y a vu se rencontrer des maoïstes, des trotskistes, des anarchistes insurrectionnalistes, des autonomes, des antifas, des transféministes, des militants des quartiers populaires, des gramsciens, des syndicalistes enseignants, etc., pour discuter d’enjeux moins clivants que les questions habituelles de la routine militante.

Souvent jeunes, pour beaucoup en dehors des organisations formelles de la gauche sociale et politique, les participants ont pu se retrouver pour mener des discussions à divers niveaux d’exigence ou d’abstraction théorique, échanges qui permettent de renforcer les solidarités et les discussions au-delà des chapelles sectaires et en deçà des choix tactiques que chacun doit bien faire. 

On y a joyeusement et vigoureusement débattu de l’anniversaire de 1917, du féminisme, des luttes queers, du racisme structurel, de l’escalade répressive comme du marxisme althussérien, d’économie politique et d’écologie.

Ce panel, animé par trois éditeurs, était dédié au « front éditorial ».

Éric Hazan, éditeur et écrivain, fondateur des éditions La Fabrique, s’est proposé d’imaginer ce que serait aujourd’hui des livres « offensifs » dessinant des pistes claires pour rompre avec l’ordre existant.

Nicolas Norrito, éditeur aux éditions Libertalia qu’il a fondées, est revenu, à l’occasion du centenaire de la Révolution russe, sur un siècle d’édition au service de l’émancipation, détaillant le rôle majeur joué par les maisons d’éditions communistes, libertaires, anarchistes etc. lors du siècle dernier, évoquant de grandes figures comme François Maspéro et dressant une généalogie des maisons d’éditions critiques contemporaines.

Ilaria Bussoni, éditrice chez DeriveApprodi (Italie) nous a offert une profonde méditation sur la place du travail artistique et culturel au sein du néolibéralisme actuel.

Ernest MORET

Spéciale , émission publiée le 30/11/2017
Durée de l'émission : 59 minutes