Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


Hémisphère gauche

Spéciale

Razmig Keucheyan

Les pensées critiques sont nombreuses. A Hors-Série, nous en savons quelque chose, puisque nous recevons toute l'année celles et ceux qui les font vivre. Et, si on ne peut que se réjouir de la prolifération d’idées qui dérangent, il arrive cependant qu’on s’y perde parfois un peu. Ce qui m’a conquis dans Hémisphère gauche (La Découverte), c'est la capacité de son auteur à mettre de l’ordre dans ce joyeux désordre. Razmig Keucheyan pointe les grands débats, il classe les penseurs par famille, il indique les lames de fond. Bref, il offre une précieuse boussole à qui s’aventure sur le continent des nouvelles pensées critiques.

Initialement paru en 2010, Hémisphère gauche vient d’être réédité en version poche. A cette occasion, j’ai souhaité recevoir son auteur pour comprendre ce qui distingue les pensées critiques contemporaines des marxismes du XXème siècle et pour réfléchir aux chantiers en cours (sur l’analyse de l’Etat néolibéral, sur la question stratégique, sur les acteurs de la transformation sociale, sur les façons de réactivier un projet désirable). Au-delà du contenu des pensées critiques contemporaines, nous avons aussi discuté des penseurs et des penseuses qui les élaborent : pourquoi ont-ils déserté les organisations politiques ? Pourquoi ont-ils trouvé refuge dans les universités, surtout américaines ? Quel rapport entretiennent-ils aux médias dominants et aux réseaux sociaux ? Pourquoi puisent-ils leur inspiration dans des sources religieuses (saint Paul, saint François d’Assise, Pascal), voire chez un juriste nazi comme Carl Schmitt ?

Enfin, nous avons parlé des intellectuels qui mettent leurs neurones au service du capital, comme le théoricien des tribunaux d’arbitrage Emmanuel Gaillard, et des intellectuels conservateurs, comme Alain de Benoist. J’ai souvent entendu, chez des gens de gauche, que la droite ne produisait aucune idée, qu’elle n'était bonne qu’à gérer le système. Je crois qu’il s’agit d’une erreur, que la gauche n’a pas le monopole de l’intellect, et que pour combattre efficacement nos adversaires, il faut aller voir ce qui se passe dans leurs têtes. C’est également l’avis de Razmig Keucheyan, qui prépare un ouvrage sur le sujet...

Bon visionnage !

Manuel Cervera-Marzal

Le lien vers les cours de David Harvey sur Marx, que Razmig Keucheyan évoque dans la vidéo :
https://www.youtube.com/channel/UC9qzXVDKmBdbTlID3HLHe9Q

Spéciale , émission publiée le 02/06/2017
Durée de l'émission : 72 minutes

Regardez un extrait de l'émission