Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


L'Amérique blanche

Spéciale

Sylvie Laurent

Ce qui m’a plu tout de suite, dans le projet de Hors-Série, c’est l’idée d’éclairer l’actualité sans sombrer dans l’urgence, de parler du présent sans oublier le passé, d’entrer dans la mêlée en gardant une certaine distance. Bref, d’exercer son esprit critique.

Et pour exercer cet esprit critique, quoi de mieux que les Etats-Unis ? Pas par anti-américanisme primaire ni pour se gausser de la supériorité de notre bonne vieille France mais, au contraire, parce que les péripéties d’Outre-Atlantique nous concernent au premier chef. « Quand les Etats-Unis éternuent, le monde entier attrape un rhume », dit le dicton. Et comment ne pas faire de parallèle entre Donald Trump et Marine Le Pen ? Comment ne pas voir qu’en dépit des différences de contexte national, c’est un même racisme qui sévit des deux côtés de l’Atlantique et qui conduit, en bout de course, à la mort d’Adama Traoré et de Michael Brown entre les mains de policiers ?

En avril dernier, Judith avait invité Houria Bouteldja, pour décortiquer les structures du racisme français. Car le racisme est bien une affaire de structures sociales, économiques et politiques. Il ne se réduit pas à quelques idées rétrogrades dans la tête d’individus égarés, qu’il suffirait de remettre sur le droit chemin en leur inculquant l’esprit de tolérance. Souvent, le racisme se manifeste sans racistes, sans intention néfaste, sans idéologie raciale. Il s’accoutume facilement des discours égalitaires, universalistes et méritocratiques. C’est ce qu’explique mon invitée du jour, Sylvie Laurent, historienne et enseignante à Sciences Po. Avec elle, nous avons discuté de néolibéralisme (un peu), de racisme (beaucoup), de Sanders (passionnément) et de mouvements sociaux (à la folie). Dresser un état des lieux des évolutions sociales et politiques des Etats-Unis des quatre dernières décennies est un exercice ambitieux et périlleux ; j’en conviens. Mais mon invitée s’y est livrée avec brio.

Qui a vraiment voté Trump ? A quoi s’attendre de son mandat ? En quoi la politique de Clinton et Obama lui a préparé le terrain ? Comment, en dépit du mouvement des droits civiques, le racisme a-t-il persisté ? Et comment a-t-il été renforcé par l’idéologie du marché ? Enfin, pour finir sur une note d’espoir : où sont les forces vives de la résistance ? Et sur quels fronts s’agitent-elles ? Pour un début de réponse, lancez la vidéo.

 

 

Spéciale , émission publiée le 26/11/2016
Durée de l'émission : 90 minutes

Regardez un extrait de l'émission