Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


La domination policière

Spéciale

Mathieu Rigouste

Oui, encore une « émission spéciale ». Avec tout ce qui se passe en ce moment en France, je n’ai pas la tête à parler d’économie de la culture… Les « Aux ressources » reviendront, mais là j’ai besoin de comprendre ce qui m’arrive, ce qui nous arrive : pourquoi, à chaque fois que nous marchons contre la Loi travail, nous retrouvons-nous gazés par des bombes lacrymogènes ? Pourquoi un étudiant de 20 ans a-t-il été éborgné par un tir de flash-ball à Rennes ? Pourquoi le slogan « Et tout le monde déteste la police » est-il scandé par de plus en plus de manifestants en tête de cortège ?

La domination policière, une violence industrielle, de Mathieu Rigouste, m’a apporté quelques réponses. Bien sûr, je savais que la police abusait du « contrôle au faciès », il suffit de passer par les grandes gares parisiennes pour voir — systématiquement — des noirs et des arabes se faire arrêter, contrôler, fouiller, pour savoir que les « racisés » sont les premiers touchés par cette pratique humiliante. Et je connaissais le drame le plus emblématique : Zyed et Bouna, deux adolescents électrocutés en 2005 dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois, alors qu’ils cherchaient à échapper à un contrôle de police. Mais ce que montre Mathieu Rigouste, c’est que ces « bavures » — jamais condamnées — constituent le quotidien des quartiers populaires.

Pour le chercheur, elles ne relèvent pas d’un dysfonctionnement. Rationnellement produites et régulées par les Etats capitalistes, les formes que prennent les violences policières en France sont le produit de notre histoire coloniale et plus précisément de la doctrine contre-insurrectionnelle telle qu’elle a été conçue en Algérie. Officiellement bannie après l'indépendance de l'ancienne colonie, elle aurait continué de façonner notre système sécuritaire.

Cet entretien ne prétend pas faire le tour de la question. Il l’explore seulement à travers la grille de lecture anarchiste et potscoloniale de Mathieu Rigouste, qui assume une démarche militante destinée à fournir des armes à ceux et celles qui luttent contre la domination policière.

Spéciale , émission publiée le 11/06/2016
Durée de l'émission : 87 minutes

Regardez un extrait de l'émission