Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


La trajectoire des révolutions

Spéciale

Mathilde Larrère

« Si tu nous le fais en mode 49.3 on te le fait en mode 17.89 » lit-on sur une affiche politique qui circule ces jours-ci sur les réseaux sociaux. On ne se fait pas d’illusions : non, ce n’est pas la révolution. Ce n’est même pas la grève générale. Et pourtant, le désir de rupture est indéniablement là. Il y a Nuit Debout bien sûr, qui persiste sur la place de la République depuis plus d’un mois, et qui a essaimé dans tout le pays. Mais il y a aussi les occupations de lieux, les manifs sauvages, les confrontations avec les forces de l’ordre. « « Révolution » n’est pas un mot dans nos bouches, mais un feu dans notre cœur » s’enflamment des auteurs anonymes sur Lundi Matin, un site créé par des proches du groupe de Tarnac. Ce n’est pas contre tel ou tel alinéa de la loi El Khomri que des lycéens, étudiants, salariés, chômeurs, intermittents, syndicalistes et autres nuitdeboutistes se mobilisent jour après jour depuis plus d’un mois, c’est contre « la loi El Khomri et son monde ».

Spécialiste de la révolution de 1830, de la citoyenneté et du maintien de l’ordre, Mathilde Larrère a dirigé en 2013 un remarquable ouvrage collectif intitulé Révolutions, quand les peuples font l’histoire, où l’on découvre à quel point chaque séquence révolutionnaire s’est nourrie de l’iconographie, des mots d’ordre et des grilles d’analyse de celles qui les ont précédées. Mais l’historienne est également très active sur la Place de la République, où elle a participé à la mise en place du « Jardin des savoirs », des ateliers d’éducation populaire où n’importe qui peut s’inscrire pour partager ses connaissances.

J’ai donc interrogé la militante sur comment Nuit debout mobilisait le passé ( la Révolution française, la Commune, Mai-68 ou encore la Place Tahrir) et j’ai interrogé l’historienne sur comment les questions qui travaillent le mouvement aujourd’hui ( la légitimité de la violence, la fraternisation avec les forces de l’ordre, la convergence des luttes, etc) ont été tranchées dans les révolutions passées.

Bibliographie

Larrère M., ( coord.) Révolutions, Quand les peuples font l’histoire, Belin, 2013
Larrère M., L’Urne et le Fusil, PUF, 2016

 

Spéciale , émission publiée le 21/05/2016
Durée de l'émission : 72 minutes

Regardez un extrait de l'émission