Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


L'Humanitude au pouvoir

Dans le Texte

Jacques Testart

Jacques Testart est un scientifique : sa carrière de biologiste ne le destinait pas forcément à l’engagement politique… Et pourtant, c’est précisément parce que les innovations technoscientiques qu’il observait soulevaient des questions éthiques, écologiques et économiques majeures qu’il a été amené à interroger les conditions de la décision politique relative à ces « progrès ». Plutôt que d’abandonner ces décisions à des élus mal informés, personnellement intéressés et puissamment influencés par les groupes de pression, il a développé le principe des conventions citoyennes : groupes de citoyens tirés au sort pour délibérer et arbitrer, dans des conditions très rigoureuses, sur des questions qui concernent notre avenir collectif, ils sont apparus comme des formidables opérateurs « d’humanitude ». Le dispositif permet en effet de faire advenir parmi des individus lambda (mais scrupuleusement formés et informés) le meilleur de l’humain – le sens de l’intérêt général, fût-ce au détriment des intérêts particuliers qu’ils auraient pu privilégier. Aussi l’expérience de ces conventions citoyennes, avec ses nombreuses occurrences, de plus en plus performantes, depuis plusieurs années, se présente non pas comme un gadget de com’, ni même comme un adjuvant pour démocratiser de micro-champs de la société ; Testart y voit carrément la promesse de « clés pour l’humanisation du monde », et un puissant antidote au populisme qui favorise le Front National. Une solution politique, forgée par un scientifique ? Après tout, pour revitaliser ce fragile organisme qu’est la démocratie, c’était peut-être un biologiste dont nous avions besoin !

Références bibliographiques : 

Jacques Testart, L'Humanitude au pouvoir ; comment les citoyens peuvent décider du bien commun, Paris, Seuil, 2015.

Et aussi : 

Michel Callon, Pierre Lascoumes, Yannick Barthe, Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris, Seuil, 2001.

Hans-Liuder Dienel , « Les jurys citoyens : pourquoi sont-ils si rarement utilisés ? », in La Démocratie participative inachevée, Marie-Hélène Bacqué et Yves Sintomer (dir.), Paris, Yves Michel, 2010.

Marie-Angèle Hermitte, « Conférence de citoyens, in Dictionnaire critique et interdisciplinaire de la participation, Paris GIS Démocratie et Participation, 2013, voir http://www.participation-et-democratie.fr/node/1289

Bernard Manin, Principes du gouvernement représentatif, Paris, Flammarion, 1996.

Yves Sintomer, Le Pouvoir au peuple, Paris, La Découverte, 2007.

Yves Sintomer, Petite Histoire de l’expérimentation démocratique. Tirage au sort et politique d’Athènes à nos jours, Paris, La Découverte, 2011.

 

 

 

 

Dans le Texte , émission publiée le 27/06/2015
Durée de l'émission : 60 minutes

Regardez un extrait de l'émission