Hors-Série
Arret sur Images
Me connecter
abonnez-vous


Economie: l'offensive mainstream

Aux Ressources

André Orléan et Bruno Tinel

(POUR VISUALISER L'ÉMISSION, FAITES DÉFILER LA PAGE VERS LE BAS !)

Comment vit et meurt un courant de pensée? Qu’est-ce qui fait qu’une théorie économique se développe et s’affine au fil des décennies tandis qu’une autre s’essouffle et péréclite? La réponse est bien concrète, voire triviale, et n’a hélas pas grand chose à voir avec la puissance intellectuelle intrinsèque de la théorie en question : pour vivre, une école de pensée a besoin de “professeurs des universités". Car ce sont eux qui dirigent les Masters et les équipes de recherche, encadrent les thèses, et président les comités scientifiques des revues et des colloques. Or depuis une vingtaine d’années, la théorie “néoclassique”, celle qui prône l’autorégulation des marchés, a mis la main sur les instances de recrutement, de promotion et d’évaluation de la profession, de manière à ne plus laisser le moindre keynésien, marxiste, régulationniste, conventionnaliste ou autre “hétérodoxe” accéder au rang de professeur.

Bruno Tinel est maître de conférence à l’Université Paris 1. André Orléan est directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS. Ils sont tous les deux des membres fondateurs de l’Association française d’économie politique, créée en 2009 pour tenter de résister à l’offensive institutionnelle du courant dominant et restaurer le pluralisme dans l’enseignement et la recherche. Ils nous expliquent le fond de la distinction entre orthodoxes et hétérodoxes, au delà de la caricature "ultralibéraux versus gauchistes", et nous décrivent les stratégies institutionnelles que le “mainstream” a mises en oeuvre pour asseoir son monopole sur la discipline.

 

Aux Ressources , émission publiée le 23/05/2015
Durée de l'émission : 89 minutes

Regardez un extrait de l'émission